January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

33 preneurs d’otages tués au Pakistan après une longue opération antiterroriste

Thirty-three hostage takers were killed Tuesday in the assault given by Pakistani special forces to liberate the police post of Bannu in the north-west of the country, who were arrested on Sunday by suspected members of the Taliban group. Pakistani.

Deux membres des forces spéciales pakistanaises ont également été tués et «10 à 15» blessés lors de l’opération déclenchée vers midi, selon la ministre de la Défense.

«Tous les hostages ont été libéré», a également ajouté Khawaja Muhammad Asif, explaining that «l’opération s’est achevée avec succès».

On Sunday, more than 30 members of the Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) group, arrested on suspicion of terrorism, were seized by officers who were interrogating them at the Bannu police station in the province of Khyber Pakhtunkhwa, in the north- ouest du Pakistan.

Le ministre a précis que les forces spéciales sont intervenues lorsque des divergences ont éclaté au sein des talibans, sur la manière de treater leurs hostages.

Les preneurs d’otages avaient exigui un passage sûr vers l’Afghanistan en échange de la libération des hostages, au moins huit officiers de police et des responsables du renseignement militaire -, avait aupuravan expliqué Muhammad Ali Saif, porte-parole du gouvernement provincial de Khyber Pakhtunkhwa.

«Il y avait 33 terrorists de différences groupes (…) imprisonnés dans l’enceinte du département du contre-terrorisme (…), lorsque l’un d’entre eux a frappé son gardien à la tête avec une brique alors qu’il allait aux toilettes et lui a arraché son arme», explained la même source

Les écoles, ainsi que des offices et des routes avaient été fermé mardi dans la zone et des points de contrôle mis en place dans les alentours.

Le TTP a vindiqué la prise d’otages dans ce territoire situate à la frontier avec l’Afghanistan où il est le most solidement enraciné et affirmé que deux policiers avaient été tués.

L’un de leur porte-parole declared à l’AFP que les forces spéciales avaient subi de lourdes pertes et n’avaient pas été en mesure de pénétrer dans le poste de police.

The Pakistani authorities have asked the Afghan authorities to help liberate the hostages, according to a senior government official who asked for anonymity.

Le TTP, distinct des talibans afghans, mais mû par une même idéologie, a mis fin le 28 novembre à un cessez-le-feu fragile avec Islamabad et promis de mener des attaques dans tout le Pakistan.

À 200 kilometers au sud de Bannu, dans la ville de Wana, au moins 50 militants talibans pakistanais ont également pris d’assaut dans la nuit de lundi à mardi a poste de police.

Le groupe a enfermé des policiers et saisi des armes avant que les troupes des forces frontalières n’interviennent pour reprendre le contrôle. Le TTP a vendiqué l’attacke, affirmant que deux policiers avaient été tués. Les authorities n’ont pas reconnu officiellement l’attacke.

Entre sa creation en 2007, et 2014, le TTP a commis d’innumbrables attentats qui ont ensanglanté le Pakistan.

Ensuite affaibli, il est revenu en force depuis plus d’un an, galvanisé par le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan en août 2021.