January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

A base located in the heart of Russia was attacked by a Ukrainian drone

Trois militaires sont morts après qu un drone ukrainien été abatlau alors qu il se dirigeait vers une air base russe, a declarée lundi le ministère russe de la Défense. This attack highlights the vulnerability of Russia, while Ukraine seems more and more desirous and capable of reaching targets located in the depths of the country.


A week after the Ukrainian president Volodymyr Zelensky was welcomed as a hero in Washington, where he asked for even more powerful armament aid, Kyiv showed its ability to defend itself against Russia with its own long-range arsenal. .

Il s’agit de la deuxième attaque this month-ci contre le site militaire d’Engels, qui se trouve à environ 300 mi (480 km) de la frontière ukrainienne et accueille les bombardiers stratégiques russes, un element de la triade nucléaire du country . Les drones de la première attaque ont été lancés depuis le territoire ukrainien, selon un haut fonctionnaire ukrainien s’exprimant sous le couvert de l’anonymat à ce moment-là.

Politique d’ambiguité déliberée

Le gouvernement ukrainien suits publiquement une politique d’ambiguïté déliberée concernant les frappes sur le territoire russe. Celles-ci ont commencée dès le premier mois de la war avec un assault d’hélicopétros ukrainiens près de Belgorod, non loin de la frontière ukrainienne. Mais l’Ukraine n’a pas caché qu’elle développait des drones à longue portée.

Bien que les responsables ukrainiens ne confirment pas publiquement les attaques militaires de l’Ukraine contre des cibles en Russie, qui n’ont eu que des cibles militaires, ils font ouvertement l’éloge des frappes réussies et discussent de la manière dont elles profitent à l’Ukraine sur le plan militaire. Colonel Yuriy Ihnat, spokesman for the Ukrainian Air Force, said on Monday on Ukrainian television that the most recent explosion at the Engels air base was “a consequence of what Russia is doing” in Ukraine. .

La première explosion sur la base aérienne ce mois-ci a forcé l’armée de l’air russe à displacer les avions du site, at-il dit.

« Cette dispersion a eu lieu, et maintenant, ils essaient de maintenir leur aviation stratégique sur plusieurs aérodromes », added Yuriy Ihnat.

  • La base aérienne d'Engels à Saratov, en Russie, le 4 décembre.  Les médias russes ont rapporté lundi que trois soldiers ont été tués lorsqu'un ukrainien a été abatú lors de son approche de la base d'Engels.

    PHOTO MAXAR TECHNOLOGIES, THE NEW YORK TIMES

    La base aérienne d’Engels à Saratov, en Russie, le 4 décembre. Les médias russes ont rapporté lundi que trois soldiers ont été tués lorsqu’un ukrainien a été abatú lors de son approche de la base d’Engels.

  • Des véhicules militaires traversent de profondes ornières boueuses dans le district de Lyman, en Ukraine, dimanche, le jour de Noël.

    PHOTO TYLER HICKS, THE NEW YORK TIMES

    Des véhicules militaires traversent de profondes ornières boueuses dans le district de Lyman, en Ukraine, dimanche, le jour de Noël.

  • Des familles assistent à la projection d'un film ukrainien dans le stationement d'un commercial center à Kyiv, samedi, la evell de Noël.

    PHOTO LAURA BOUSHNAK, THE NEW YORK TIMES

    Des familles assistent à la projection d’un film ukrainien dans le stationement d’un commercial center à Kyiv, samedi, la evell de Noël.

  • A pedestrian examines the buildings damaged by the combats in Bakhmut, a town on the front line that continues to undergo Russian attacks, in the region of Donbass, on Saturday.

    PHOTO TYLER HICKS, THE NEW YORK TIMES

    A pedestrian examines the buildings damaged by the combats in Bakhmut, a town on the front line that continues to undergo Russian attacks, in the region of Donbass, on Saturday.

  • Des Ukrainiens assistent à un service religieux le jour de Noël à la cathédrale Sainte-Sophie, l'une des plus anciennes églises de Kyiv.

    PHOTO LAURA BOUSHNAK, THE NEW YORK TIMES

    Des Ukrainiens assistent à un service religieux le jour de Noël à la cathédrale Sainte-Sophie, l’une des plus anciennes églises de Kyiv.

  • Oleksandr and Inna Borodko celebrated Christmas with their son, Dmitriy, in their apartment in Kyiv, Ukraine, on Sunday.

    PHOTO LAURA BOUSHNAK, THE NEW YORK TIMES

    Oleksandr and Inna Borodko celebrated Christmas with their son, Dmitriy, in their apartment in Kyiv, Ukraine, on Sunday.

  • Un combattant du bataillon Karpatska Sich sur le territoire repris à l'occupation russe, dans le district de Lyman, en Ukraine, le jour de Noël.

    PHOTO TYLER HICKS, THE NEW YORK TIMES

    Un combattant du bataillon Karpatska Sich sur le territoire repris à l’occupation russe, dans le district de Lyman, en Ukraine, le jour de Noël.

  • Les familles de prisonniers de guerre ukrainiens lors d'une demonstration titlité « Noël en captivité » à Kyiv, samedi

    PHOTO LAURA BOUSHNAK, THE NEW YORK TIMES

    Les familles de prisonniers de guerre ukrainiens lors d’une demonstration titlité « Noël en captivité » à Kyiv, samedi

  • Des troupes ukrainiennes en route vers la ligne de front près de Lyman, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le jour de Noël.

    PHOTO TYLER HICKS, THE NEW YORK TIMES

    Des troupes ukrainiennes en route vers la ligne de front près de Lyman, dans la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, le jour de Noël.

  • Un soldat ukrainien du bataillon Karpatska Sich dans une église destroyed par les bombardements et pillée par les militaires russes pendent leur occupation de Lyman, dans la région de Donetsk, en Ukraine orientale, le jour de Noël.

    PHOTO TYLER HICKS, THE NEW YORK TIMES

    Un soldat ukrainien du bataillon Karpatska Sich dans une église destroyed par les bombardements et pillée par les militaires russes pendent leur occupation de Lyman, dans la région de Donetsk, en Ukraine orientale, le jour de Noël.

1/10

See also  Arrêté pour sêtre masturbé quatre fois dans lavion

The Russian Ministry of Defense declared in a communiqué cited by the state press agency TASS that a Ukrainian drone was shot down early Monday «at low altitude» and that three soldiers were killed by its épave.

Les avions de la base n’ont pas été d’impairment à la suite de l’attacke, a précis le Ministère. Le récit de la Russie n’a pas pu être confirmé de manière indépendante.

« Defensive Supplies »

The State Department and the American Department of Defense declined to comment on the drone strikes reported on Monday. An official of the Department of State made reference to the comments of spokesperson Ned Price after the first strike on Engels and another airfield in the Russian region of Riazan on December 6, in which he noted that the United States avaient pas fourni à l’Ukraine des armes à utiliser à l’intérieur de la Russie.

« Nous avons été très clairs sur le fait qu’il s’agit de foranières défensives, at-il declarée à l’époque. Nous n’encourageons pas l’Ukraine à frapper au-delà de ses frontières. »

Shortly after the attacks of 6 December against the bases, Russia sent a barrage of missiles in the direction of Ukrainian cities.

L’aérodrome d’Engels, sur la Volga, dans le sud de la Russie, est une base pour certains des bombardiers russes à longue portée et à capacité nuclear, notably les Tupolev-160 et Tupolev-95. Les responsables ukrainiens affirment qu’il s’agit également d’une base d’étape pour la campaigne incessante d’attaques de missiles de la Russie contre les infrastructures, qui laissé des millions d’Ukrainiens sans lumière, sans chauffage ou sans water – ou sans rien du tout – à l’arrivée de l’hiver.

See also  Shortly before the debate with Python, Trump tested positive for COVID

L’attacke de lundi contre l’installation stratégique russe has raised new questions among pro-invasion militants and commentators on the military and aerial defense of Russia.

« La guerre, comme il se doit, nous a ouvert les yeux sur beaucoup de choses », a écrit Alexandre Khodakovsky, un commandant militaire prorusse d’une formation séparatiste en Ukraine, dans son channel sur Telegram.

« Nous comprenons maintenant que nous sommes vulnerables, at-il ajoute. Sinon, il serait possible de rester indefiniment dans nos illusions jusqu’à ce que quelque chose de plus grave nous tombe sur la tête. »

Cet article a été initially publié dans le New York Times.