December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

According to la Maison-Blanche | Des consequences « catastrophiques » si Moscou utilises l’arme nucléaire

(Washington) Les États-Unis ont requested via des canaux privés à la Russie to put an end to its discourse agitating the nuclear menace dans la war en Ukraine, une arme dont l’utilisation aurait, prévient Washington, des consequences «catastrophiques».

Mis à jour hier à 22h39

« Nous avons été très clairs avec les Russians, publiquement et en privé, pour qu’ils cessent de parler d’armes nucléaires », a declarée le chief de la diplomacy américaine, Antony Blinken, dans un entretien à la chaîne CBS News diffuss Sunday. .

« Il est très important que Moscou nous entende et sache que les consequences sériente horribles. Et nous avons été très clairs à ce sujet », stressed the secretary d’État. « Toute utilization d’armes nucléaires aurait des effets catastrophiques pour le countries qui les utilisers, bien sûr, mais aussi pour beaucoup d’autres ».

Un peu plus tôt, the conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche avait déjà mis garde contre les consequences «catastrophiques» in case d’utilisation de l’arme nucléaire par Moscou.

« Nous avons la capacité de parler directement à haut niveau (aux Russes), de leur dire clairement quel est notre message et d’entendre le leur», avait aussi dit Jake Sullivan sur NBC.

« Cela s’est produit frequently ces derniers mois, cela s’est même produit ces derniers jours », at-il indicé, sans toutefois vouloir précis la nature exacte des canaux de communication employés, afin de « les protecter. »

On Wednesday, in a televised speech, Vladimir Putin made an allusion to the atomic bomb and was ready to use “tous les moyens” in his arsenal against the West, which he accused of wanting to “destroy” Russia. « Ce n’est pas du bluff », avait aussi assured le président russe.

See also  Moscow reiterated its nuclear threats on the last day of the annexation vote in Ukraine

Washington a déjà émis severales mises en garde, avec un vocabulaire de plus en plus dur, contre un éventuel recurs à l’arme nucléaire de Moscou.

Interrogé le 16 septembre, avant que le président russe n’agite implicitement cette menace, Joe Biden avait lancé ce message : « Ne le faites pas. Ne le faites pas. Ne le faites pas. Vous changeriez la face de la guerre d’une manière jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale. »

Doctrine militaire russe

Il avait averti que la réponse américaine serait « consequent », mais sans plus de precision.

Washington avait aupuravant déjà dit prendre « au sérieux » cette menace, et promis une réponse « severe ». »

Russia and the United States are the largest nuclear powers of the world.

La doctrine militaire russe authorizes l’utilisation d’armes nucléaires tactics sur le champ de bataille pour forcer un ennemi à battre en retreate.

The Russian Minister of Foreign Affairs, Sergueï Lavrov, invited to a press conference on Saturday at the United Nations to clarify the statements of President Putin, said that the doctrine of Moscow was « a public document ».

But the Russian military doctrine also foresees the possibility of resorting to nuclear strikes if the territories considered by Moscow are attacked, which could be the case with the Ukrainian regions in which they are running from the day of the annexation referendum.

Ces scrutins, qualifiques de « simulacres » sans valeur juridique par Kyiv et ses alliés occidentaux, se révolut dans les régions de Donetsk et de Louhansk, qui form le bassin miner du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, ainsi que dans les zones occupées de Kherson et de Zaporizhia, dans le sud du pays.

See also  What explains the arrival of such a large Covit-19 wave? | Corona virus

De son côté, Volodymyr Zelensky a dit sur CBS prendre très au sérieux les menaces de son homologue russe, en se fondant sur les frappes qu’il accuse Moscou d’avoir commises à proximité in particular de la centrale nucléaire de Zaporijjie, la plus grande d ‘Europe.

« Donc, il veut effrayer le monde entier », a fait valoir le président ukrainien. « Ce sont les premières étapes de son nuclear blackmail. Je ne pense pas qu’il bluffe ».

The nuclear weapon was used twice in history, in 1945, when the United States destroyed the Japanese cities of Hiroshima and Nagasaki, killing more than 200,000 people. Le Japon imperial s’est rendu quelques jours plus tard, mettant fin à la Seconde Guerre mondiale.