January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Aggression du mari de Nancy Pelosi | Le suspect assure avoir été « assez amical »

(San Francisco) L’homme qui a agresses fin octobre avec un marteau le mari de la chief des démocrates au Congrès Nancy Pelosi, avec l’espoir de s’en prendre à elle, a décrit un incident « assez amical » aux enquêteurs, selon un enregistrement rapporté mercredi par plusieurs médias américains.


Poursuivi entre autres pour tentative de meurtre, David DePape a comparu mercredi devant un tribunal de San Francisco, lors d’une audience préliminaire qui devait determiner s’il devait faire l’objet d’un procès. Il a nié toutes les accusations contre lui.

Le judge Stephen Murphy a trenché : les preuves sont suffisantes pour la tenue d’un procès, selon lui.

« La seule interpretation raisonné des déclarations de (M. DePape) est qu’il avait l’intention de tuer Paul Pelosi lorsque M. Pelosi s’est mis en travers de son chemin », a estée le magistrate.

La mise en accusation formelle est prévet lors d’une audience le 28 décembre.

Face au judge, le prosecutor a diffusion plusieurs parts d’un interrogatoire mené par les polices juste après l’aggression de Paul Pelosi, lorsque le suspect se trouvain encore à l’hôpital.

Le Canadien de 42 ans, ancien militant nudiste adepte de théories complotistes sur les réseaux sociaux, a alors décrit son intrusion au domicile des Pelosi à San Francisco qui s’est, selon lui, déroulée dans un climat plutôt cordial, jusqu’à l’ attack

« Je l’avais menacé une ou deux fois, mais, dans l’ensemble, c’était assez amical », explained the suspect lors de cet interrogatoire, rapporté par le San Francisco Chronicle.

Face aux policiers, il a toutefois reconnu avoir frappé Paul Pelosi « de toutes (s)es forces » avec le marteau.

See also  Ukraine : face à la counter-offensive de Kiev, la Russie va évacuer la population du sud | Guerre en Ukraine

Équipé notably d’une corde, de paires de gants et de ruban adhesive, l’homme visait initialement Nancy Pelosi, à quelques jours des élections de mi-mandat américaines. Il projetait de « briser les rotules » de la parlementaire si elle n’avouait pas les « mensonges » du camp démocrate, selon l’enquête.

Mais elle se trouvain à Washington ce jour-là. Son mari Paul Pelosi, 82 ans, a eu le temps d’appeler le numéro d’urgence 911 avant d’être frappé et d’avoir le crâne fracturé, puis de perdre connaissance. Il a dû être opéré et a passé une semaine à l’hôpital.

Les autorités américaines pensent que le suspect avait l’intention de kidnapper Mme Pelosi, deuxième personnage dans l’ordre protocolaire après la vice-presidente Kamala Harris pour replacer Joe Biden en cas de force majeure.

Tom Hanks pour target

M. DePape also asserted during the interrogation that he wanted to take on other American personalities, including California governor Gavin Newsom, president Hunter Biden’s son, and actor Tom Hanks, a police officer said. de l’audience.

Elle n’a pas precisi si la police avait pu establiar que le suspect avait déjà des plans concret dans ce but, selon la chaîne locale KRON4, qui a rapporté son témoignage.

En cas de procès, le Canadien encourt une peine pouvant aller jusqu’à la perpetuité, selon la procureure générale de San Francisco. Il est également poursuivi séparement par la justice fédérale et il nie aussi tous les chiefs d’accusation.

Nancy Pelosi announced in November that she would resign from the post of Democratic leader in the future Chamber of Representatives, where the Republicans won the majority.

See also  La Corée du Sud et États-Unis font voler des avions de guerre après tirs de missiles de Pyongyang

Début novembre, elle avait explicable que le plein rôtablissement de son mari, qui a été opéré et a passé une semaine à l’hôpital, « sera(it) long ».