September 29, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Antarctica | Le glacier « de la fin du monde » fond deux fois plus vite que prévue

Situé dans l’ouest de l’Antarctique, le glacier Thwaites, un géant de glace dont la taille dépassé celle de la Florida, fond deux fois plus rapidement que prévue. Or, le attachment de ce glacier dit « de la fin du monde » au reste du continent tient à peu de choses et pourrait dans l’avenir devenir une menace pour les populations côtières.

Publié à 7h00

André Duchesne

André Duchesne
La Presse

Une étude publiée plus tôt cette semaine dans la revue Nature Geoscience indicate that the glacier de près de 120 kilometers retreats at a speed of 2.1 km per year, soit two times faster than the previous predictions made between 2011 and 2019. données sont retransmises par satellite aux chercheurs ont permis d’en arriver à cette conclusion.

La portion du glacier qui est rendue à la mer et qui flotte (ce qu’on appelle la plateforme) menace sérieusement de se détache dans les prochaines années ou decennie. Or, un tel scenario risque d’affaiblir et de rendre plus unstable le reste du glacier.

« Thwaites tient par le bout de ses ongles et nous devrions nous attendre à de grands changements dans une shorte periode de temps lorsque le glacier se sera retiré au-delà d une crête peu profonde dans son lit », declared Robert Larter, scientifique britannique et coauteur de l’étude, dans une entrevue avec le Washington Post.

Plus près de nous, Michel Lamothe, professor au département des sciences de la Terre et de l’atmosphère à l’Université du Québec à Montréal, rappelle que le glacier Thwaites est sous étroite surveillance depuis un bon moment par les géologues et glaciologues. Et qu’il n’est pas un cas unique.

Hausse du niveau de la mer

Des craintes ? Oui, dans le sens qu’une fonte, dislocation, voire disparition de ces glaciers, en tout ou en partie, pourrait se traduire par une importante hausse du niveau de la mer. « Si le glacier Thwaites en venait à s’effondrer entientée, le niveau de la mer monterait de 65 centimètres », lit-on sur le site thwaitesglacier.com, géré par un regroupement scientifique international.

D’autre sources comme la fonte du Groenland et l’expansion thermique de l’eau (plus elle est chaude et plus elle occupe de l’espace) are also responsible for la hausse du niveau de la sea. A recent study of glaciologists estimates that the current warming of the planet will lead to a loss of 3.3% of the Greenland ice cap and a rise of 27.4 cm in water.

À plus long terme, bon nombre de scientifiques évoquent une hausse de 1 à 3 mètres du niveau de la sea. This will affect 40% of the world’s population, who live less than 100 km from the coast.

Rappelons aussi que dans une étude publiée la semaine dernière, la revue Science incluait la fonte de la calotte glaciaire et celle de l’Antarctique ouest dans les cinq points de bascule les plus rapprochés dans le temps qui vont se traduire par de graves perturbations climatiques.

See also  Guerre en Ukraine | L'Occident doit se prepa r a «guerre d'usure» sur le ter long term

Au fait, qu’est-ce qui fait ainsi reculer le glacier Thwaites et ses voisins en Antarctique ? L’eau qui les borde.

« L’impact climatique le plus important pour la calotte antarctique est le réannement de l’eau de mer autour des plateformes », notes Michel Lamothe.

Depuis l’an 2000, le Thwaites a perdu 1000 milliards de tonnes de glace et il a contributo à lui seul à 4 % de la montée des eaux sur la planete.

Avec The Washington Post et thwaitesglacier.com