January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Arizona | Le mur de conténers à la frontière avec le Mexique démantelé

(Hereford) Sur une route poussiéreuse de l’Arizona, une camionnette fonce et emporte au loin un grand caisson metallica. À la frontière entre les États-Unis et le Mexique, a wall of containers, installed pour plusieurs dizaines de millions de dollars il ya seulement quelques mois, était en cours de mantantelement this week-end.


Dans les mois précédant la fin de son mandate, le gouverneur républicain de l’Arizona, dans le sud-ouest des États Unis, avait ordonné qu’une gigantesque enfilade de conteneurs soient placés à la frontier avec le Mexique, afin, selon lui , d’endiguer l’immigration illegale.

Mais après avoir avoir été poursuivî devant la justice par lÉtat federal pour avoir placé les conteneurs sur des terres federales, dans la forêt nationale de Coronado, le gouverneur Greg Ducey, replaced depuis par la démocrate Katie Hobbs, a accepté en décembre de les retirem .

PHOTO ROBYN BECK, AGENCE FRANCE-PRESSE

« Je n’arrive pas à creire que le gouverneur Ducey puisse penser que c’était une bonne idée », underlines à l’AFP Debbie McGuire une habitante de l’Arizona venue assister aux opérations de mantantelement.

« C’est complètement absurde de mettre des conteneurs qui n’allaient jamais réussir à empêcher les gens de passer », dit-elle. « C’est ridicule et un waspillage complet de l’argent du taxpayer ».

L’édification du mur de conteneurs a commencing mi-2022 et a rapidement fait face à une puissante fronde. Ses détracteurs estiment que l’assemblage n’est rien d’autre qu’une manœuvre politique cynique qui endommage l’environnement et n’a aucun impact sur le nombre de traversées illegales de la frontière.

See also  Guerre en Ukraine | La campagne English

Relief escarpé

Ils affirment que le mur de conteneurs, qui s’étire sur près de seven kilometers à travers les terres federales, empiète sur une importante zone de conservation environnetale.

PHOTO ROBYN BECK, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le relief y est également tellement escarpé que selon eux, les passeurs de migrants n’ont jamais vraiment utilisate cette zone.

En pratique, les conteniers étaiten inadéquats pour empêcher les migrants de les franchir : leur forme rigide faisait qu’ils n’était pas toujours aligned en fonction du relief, laissant des trous béants entre les boîtes.

« C’est une mascarade et un waspillage de l’argent public », estimates Bill Wilson, un autre habitant de l’Arizona venu voir vendredi le démantlement du mur de conteneurs.

Le septuagénaire denônce aussi « une stratégie politicienne ».

L’Arizona partage quelque 600 kilometers de frontière avec le Mexique, passant par des aires protégées, des parcs nationaux, des zones militaires et des réserves amérindiennes.

The illegal arrivals of migrants from South and Central America are a recurrent theme in the attacks of the Republicans against Joe Biden, who has promised to increase immediate expulsions.

More than 230,000 arrests were recorded in November at the southern border of the United States, a record level.

Jusqu’à l’arrivée à la Maison-Blanche en 2017 de Donald Trump — qui avait fait campaign sur le slogan « Construisons le mur » — il n’existait pas realement de barrière physique entre l’Arizona et le Mexique.

À présent, de large portions de la frontière sont dotées d’une grille qui s’élève par endroits jusqu’à neuf mètres de haut.

See also  La planète a chaud: morts et chaleur étouffante sur le chemin de Compostelle

Dans la forêt nationale de Coronado, qui ne peut être atteinte que par des petites routes de terre, la frontière n’était démarquée avant l’arrivée des conteneurs que par un grillage barbelé.