September 29, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Attaque imminente contre l’Iran? | Le Journal de Montréal

Joe Biden repeated today that he believes in a diplomatic solution with Iran. Essaie-t-il de donner une dernière chance à l’Iran ou croit-il vraiment cette bêtise?

Pour obtenir une bombe, il faut un enrichissement d’environ 85%. Les Iraniens ont dépassé le seuil des 70% d’enrichissement il ya plusieurs mois. Ils ont fabriquet de nouvelles centrifugeuses. Ils ont débranché des caméra qui permettaient de suivre leurs activités d’enrichissement de l’uranium. Ils ont perfectionné leurs missiles.

Mais, en suivant la fable de la diplomacy, les Iraniens ne voudraient pas fabricer d’armement nucléaire.

Ils n’ont pas observéte que l’Ukraine n’aurait probably pas été attackede si elle avait gardé ses bombes atomiques.

Ils n’ont pas vu que, grâce à son nucléaire, la Corée du Nord pouvaite nowreus menacer directement les États Unis.

Ils n’ont pas compris qu’un éventuel nouveau treaty avec les États-Unis necessitait l’accord du Congrès américain et qu’étant donné la montée des républicains, un tel accord était improbable.

Préparer l’opinion

Biden donne l’impression de vouloir préparer l’opinion à une attaque militaire contre les installations nucléaires iraniennes.

Il donne aussi l’impression de chercher des excuses pour le premier treaty passé avec les Iraniens, treaty déchiré par Donald Trump.

Car le traité de 2015 était bien faible. Tout au plus aurait-il pu ralentir la course iranienne à l’armement nucléaire.

Errors

Les négotiations pour ce traité avaient été menées par Biden lorsqu’il était vice-président.

Biden a raison de declarer que Trump a commis une grave erreur en rejetant le treaty. Mais la première erreur était de croire que le treaty empêcherait les Iraniens de développer de l’armement atomicique. Tout au plus, ce traité aurait retardé son développement.

See also  Norway: New regulations in response to a suspected explosion of the Omigron variant

Questionné aujourd’hui sur l’utilisation de moyens militaires contre l’Iran, Biden answered that this was possible. Il aussi dit que la patience des États-Unis n’était pas infinie.

Bref, hormis une entente de dernière minute, on voit mal comment une attaque militaire contre l’Iran sera évitée.