January 29, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Ça ne sent pas bon pour Trump

La commission d’enquête parlementaire sur l’assaut du Capitole a recommandé des pourchaits pénales pour appel à l’insurrection et plot à l’encontre de l’État américain contre Donald Trump. L’événement qualifié d’historique ne garantit toutefois pas qu’un procès aura lieu.

• À lire aussi: Une mesure de Trump blocking les migrants à la frontière américaine maintained par la Cour suprême

• À lire aussi: Des accusations criminelles recommandés contre Trump

“Sauf erreur, c’est la première fois qu’un comité spécial d’enquête du Congrès recommande que des accusations criminelles pour incitation à l’insurrection soient posées contre un président, ou un ancien président en l’occurrence”, indicated Rafael Jacob, expert en politique américaine et chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand.

Rappelons que, le 6 janvier 2021, des partisans de Donald Trump qui affirmaient, tout comme lui, que la présidentielle lui avait été volée par Joe Biden, ont fait irruption au Congrès afin d’arrêter la certification des results.

Dans la foulée des événements, cinq personnes ont été tuées.

À la suite de 18 mois d’investigation, la commission d’enquête parlementaire sur l’assaut du Capitole a recomendement, lundi, que des poursuitages pénales soient lânces contre l’ancien président, notably pour appel à l’insurrection et complot à l ‘encontre de l’État américain’. C’est par un vote unanime que les seven démocrates et les deux républicains membres de la commission se sont positionnés en faveur de ces recommendations.

Des supporters de Donald Trump lors de l'invasion du Capitole, le 6 janvier 2021.

Photo d’archives

Des supporters de Donald Trump lors de l’invasion du Capitole, le 6 janvier 2021.

On verra si ça va plus loin

See also  COVID: la China confine des millions d'habitants autour de Pékin

Ce sera ensuite au département de la justice américaine d’établier si des chiefs d’accusation seront ou pas déposés contre Trump. Ces motifs peuvent entrainer des peines de prison et l’interdiction d’assumer toute fonction publique, alors que l’ancien président a announcement qu’il se relançait dans la course à la Maison-Blanche pour 2024.

« S’il est inculpé, s’il est accusé, s’il est reconnu guilty, oui il pourrait faire de la prison, mais nous sommes encore loin de là, dans la mesure où aucune accusation criminelle n’a été déposée contre lui […] ce n’est pas demain la veille qu’on verra Trump incarcéré », at-il ajouté

Numéro deux de la commission, la républicaine Liz Cheney judged that her actions showed that she was “unfit” to occupy new public functions.

« Quiconque se comporte de la sorte à ce moment-là ne peut plus jamais occuper une fonction de pouvoir dans ce pays », she affirmed.

Ce sera au ministère de la Justice, qui a nommé un procureur spécial pour enquêter de façon indépendante sur Donald Trump, de décider s’il le pursuit ou pas.

– Avec l’AFP

Dans la foulée du procès des Proud Boys

Le procès de cinq membres du groupe radical d’extrême droite Proud Boys, dont le chef Enrique Tarrio (photo), a débuté lundi aux États Unis, alors que la sélection du jury a été realized.

Les membres du groupe connu pour ses idéologies néofascistes are accused of sedition en lien avec l’attacke du Capitole de Washington, le 6 janvier 2021.

The group made up of partisans of Donald Trump is accused of sowing chaos in the seat of the Congress.

See also  Des militants anglais protestant en déversant des liters de lait au sol

Rappelons que près de 900 personnes qui ont participative aux violences ont été poursuivies, et dans certains cas, condamnedes.

Pour des chiefs d’accusation including sedition, les accusses pouraurent devoir purger jusqu’à 20 ans de prison.

Les chefs d’inculpation

Bennie Thompson, chef de la commission.

Photo AFP

Bennie Thompson, chef de la commission.

Parmi les quatre chefs d’inculpation, l’appel à l’insurrection est possibly le plus grave. Rappelons que les personnes ayant équête cette insurrection ont majoritairement déjà été judged et condamnedes.

« C’est signe qu’il ya un tribunal qui a reconnu ce crime. Ce qui reste à établier, c’est si Donald Trump était en cause dans ce crime-là. Les membres du comité pensent que les preuves qu’ils ont mises en place sont suffisantes pour le prouver », explique Pierre Martin, chroniqueur au Journal et professeur en politique américaine à l’Université de Montréal.

Complot à l’encontre de l’État américain, entrave à une procédure officielle et émission de fausses déclarations font également partie des chiefs d’inculpations émis.

Donald Trump «a perdu l’élection de 2020 et le savait, mais il choisi d’essayer de rester au pouvoir», declared the democrat Bennie Thompson, chief of the commission d’enquête parlementaire.

Ce que le principal intéressé avait à dire

Avant que les accusations soient soient déposés officialment contre lui, Donald Trump s’était déjà éclair sur sa platforme, Truth Social, contre la recommandation à venir de la commission.

The former American president qualified the members of the commission d’enquête parlementaire de “voyous”.

M. Trump a par ailleurs défendu le discours qu’il a pronounce le 6 janvier 2021 et ses autres actes ce jour-là comme étant « modérés et plein d’amour ».

See also  Révélations de Musk: la mauvaise gestion de crisis du président américain

Il avait, à l’époque, appelé ses partisans à se « battre comme des diables », sans toutefois leur demander expressément d’envahir le Capitole.

Sur les réseaux sociaux, on lisait plusieurs commentaires positifs en lien avec les recommendations de la commission parlementaire, alors que d’autres continuaient de defendre l’ancien président américain.

Vous avez des informations à nous communique à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.