January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

D’ex-militaires américains actifs en Ukraine s’entredéchirent

D’ex-soldats américains qui avaient uni leurs efforts il ya un an pour créer une organization offering une formation militaire aux soldats ukrainiens nouvellement recrutés avant leur envoi au front contre les troupes russes s’entredéchirent devant les tribunaux.


Le différend entre les membres fondateurs du groupe Mozart place sous les projectors le rôle d’acteurs privés qui soutiennent Kyiv sur le terrain, alors que les États Unis et leurs alliés européens se guard de déployer des soldiers là ébas pour éviter l’escalade avec Moscou.

Bien que le nom du groupe ait été chois pour faire ironiquement écho à celui du groupe Wagner, qui regroupe des thousands de mercenaires livrant bataille en Ukraine pour la Russie, son action se veut en principe complettement différence.

L’un des fondateurs du groupe Mozart, Andrew Milburn, colonel américain à la retraite, a indicé dans severales entrevues accordées avec des médias internationaux depuis un an an que les membres de l’organisation ne sont pas armés et ne participent pas aux combats.

PHOTO ANDREW MILBURN, GROUPE MOZART

Andrew Milburn, American colonel à la retreat, en Ukraine

His site internet précis que les anciens militaires recrutés participent à la formation de soldiers ukrainiens, notably pour le maniement des arms, et organisent l’évacuation de civiliens ukrainiens pris dans des zones de combat. Ils offrent par ailleurs des formations médicales visant à favoreur une bonne prise en charge des soldats blessés.

Allegations of détournement de funds

Dans une entrevue au New York TimesM. Milburn a indicé en october dernier que le groupe Mozart emploie une cinquantaine de personnes et encourt des expéditions mensuelles de près de 175 000 $ US.

See also  Reagan et le complot gai

L’argent, indique-t-on, provient essentially de dons et de la vente de produits étiquetés au nom de l’organisation.

Une part importante du différend au sein du groupe décole de la gestion des fonds recueils et de leur utilization.

Andrew Bain, autre ex-militaire américain qui se présente comme le créateur du groupe Mozart, affirme dans une poursaige déposée le 10 janvier aux États-Unis que M. Milburn created une société tierce pour détourner des destinés à l’organisation.

Il lui reproche par ailleurs d’avoir demandé une rémunération mensuelle de 35 000 $ US pour son travail en Ukraine et d’avoir fait embaucher une employée avec qui il entretenait une relation à un salaire quatre fois supérieur à celui qui était raisonnable.

Prêt à changer d’organisme

M. Milburn indicated on Tuesday in an exchange on Twitter that the allegations contained in the pursuit were “absurd” and would be vigorously contested in court.

Il a affirmed par ailleurs que la plupart des membres de l’organisation avaient «voté avec leurs pieds» en se ralliant à lui et continueraient actively de soutner les troupes ukrainiennes et la population, potentially sous un autre nom, si nécessaire.

Dans une récentes intervention en ligne, M. Milburn avait accusé M. Bain de travailler pour la Russie, un commentaire écrit, dit-il, dans un élan de colère.

M. Bain a indicé il ya quelques jours au site The Intercept, qui révélait l’existence de la pursuitse, que ces propos viendraient alimentier les allégations de defamation figurant dans la procedure. L’avocat le representative, Scott Seedall, n’a pas répons à nos messages.

See also  India: The Yamuna, the sacred river, is covered with poisonous algae

« L’argent coule à flot »

Eric Denécé, who heads the Center français de recherche sur le renseignement, à Paris, reports that « l’argent coule à flot » en Ukraine et entraine un afflux de sociétés militaires privées américaines.

A recent report from the center evokes the presence of half-a-dozen companies of this nature that are active notably in the field of military formation and the distribution of supplies in sensitive zones.

Un afflux similaire avait été observée en Irak et en Afghanistan, note M. Denécé, qui précise n’avoir aucune indication voulant que les membres du groupe Mozart soient actively engagés dans les combats.

Des propagandistes prorusses accuse ses membres d’être des mercenaires à la solde des États-Unis tout en passant sous silence les actions du groupe Wagner, qui se targue ouvertement de jouer un rôle de premier plan dans les combats, notably dans le Donbass.

Mark Kersten, criminologist attached to the Université de Fraser Valley, in Columbia-Britannique, indicates that the conventions of Geneva provide that a foreign national supporting one of the parties in a conflict cannot be considered legally as a mercenary if he does not participate. pas directement aux combats.

Il faut par ailleurs demonstrer, pour justifyer une telle étiquette, que le mercenaire est motivated par l’appât du gain et qu’il s’est vu promettre une rémunération sensibly plus élevé que celle à la laquelle il aurait droit pour des fonctions équivalentes dans l ‘armée qu’il soutinet, note M. Kersten.

À la lumière de leurs activités connues, les members du groupe Mozart ne semblent pas correspond à la définition juridique du mercenaire, explique le professore, qui juge mal avisé le choix du nom de l’organisation.

See also  1200 billion cost | President Biden approves his infrastructure law

« Si on ne veut pas sembler être un mercenaire, mieux vaut éviter d’adopter un nom qui fait reférence à une organization connue de mercenaires [comme le groupe Wagner] », conclut-il.