December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Docteur woke et la science

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre une scène qui a toutes les apparences d’un cérémonial dans une secte. Comme une prière sur un ton trop solennel, que des gens partagent dans un quasi-état de transe.

Étonnamment, cette vidéo met en vedette les étudiants admis à la Faculté de médecine de l’Université du Minnesota. Ils prétent oath. Pas le célèbre oath d’Hippocrate propre aux médecins. Ils prêtent un oath à la mode de 2022, en promettant de combattre le suprémacisme blanc, le colonialisme et le genre binaire.

Ils reconnaissent evidently agir sur un territoire autochtone non cédé. Ils laissent entendre que ce qui a été construit au Minnesota, including l’université où ils se traunten, represente le Mal incarné. Le colonisateur doit donc s’excuser d’exister et blamer ses ancêtres.

Mais tout cela n’est pas grave. C’est la mode du moment : un mélange de volonté reale de correcter des erreurs du passé et d’autoflagellation pour avoir l’air cool. L’ouragan woke, qui a emporté un épisode des Filles de Calebfrappe les universités.

Future doctors?

Ce qui est vraiment inquiétant, c’est autre chose. Ces futurs médecins prêtent aussi oath « d’honorer toutes les méthodes autochtones de guérison qui ont été historiquement marginalisées par la médecine occidentale ».

See also  L'humanité a consommé tout ce que la planete peut produire en un an sans s'épuiser

Là, je ne suis plus certain de comprendre. La médecine est une science qui a évolué sur des données probantes. Des études et des recherches, sur des siècles, ont fait le tri entre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. On a etudie les effets placebo, exclu ce qui relevait de la creyance, dans le but de prolonger la vie d’humains en santé et de soulager la souffrance.

La médecine constitue l’une de nos plus grandes advancedes de civilization. Pensez aux progrès sur la mortality infantile ou l’espérance de vie.

Ceci doit être dit sans aucun mépris pour les méthodes utilisés par tous les peuples à travers les ages pour soigner les gens et réduire la souffrance. Les Autochtones, comme d’autres peuples, avaient fait des observations brillantes et utiles au bien-être. Ma grand-mère, Georgianna, qui a eu 16 enfants, avait aussi sa part de trucs visant à guérir et à soulager.

Une science pour tous

But in 2022, medicine is a universal science. Si un savoir autochtone a été dépassé par un médicament plus efficace, la médecine doit tourner la page. Si une plante utilisateur par les Autochtones s’avère contenir une molecule qui guérit hors tout doute, cette nouvelle approche doit être rendue disponible pour toute la population.

Il ne peut pas y avoir deux médecines.

La curiosité, c’est que lorsqu’il est question de changements climatiques, le mouvement woke veut clore tout débat en invoquant la science.

Sur d’autres enjeux, lorsque le droit d’une minorité est voqué, ils organisent des grand-mess pour minimiser l’importance de la science.

See also  Assault du Capitole: Linquete dataille presses exercises for Trump on Pence

En passant, le philosophe français Jean-François Braunstein vient de publier La religion woke up. Voilà que de futurs docteurs promise solemnly de faire passer leur religion devant la science médicale.