December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Elections de mi-mandat : ​​Biden salue « un bon jour pour la démocratie » | Elections de mi-mandat aux États-Unis

Nous avons eu une élection hier. Et ce fut un bon jour, je pense, pour la démocratie. Et je pense que ce fut un bon jour pour l’Amériquesaid the president during a press conference at the Maison-Blanche, saying that the vote had been rolled out. apparently sans interferences.

Il aussi redit avoir l’intention de briguer un second mandate en 2024, précisant qu’il le confirmerait en début d’année prochaine.

While the definitive results of the elections are not yet known, Joe Biden visibly savored the good performance of the Democrats and sent a message of firmness to the Republicans.

Alors que la presse et les experts prédisaient une vague rouge géante, cela ne s’est pas produitat-il soirein, en allusion à la couleur du Parti républicain, tout en reconnaissant la frustration de nombreux électeurs, par rapport à l’inflation nomentally.

Joe Biden s’exprimait au lendemain d’élections de mi-mandat au cours desquelles son parti a limité la casse dans un scrutin traditionallymentment difficile pour le parti au pouvoir, qui étaiten vues comme un test pour son avenir politique.

Le dirigeant démocrate s’est dit prêt à travailler avec l’opposition républicaineaffirmant être ouvert à toutes les good ideasmais il a fixe plusieurs lignes rouges sur la sécurité sociale, l’avortement ou encore le changement climatique.

La vague rouge n’a pas eu lieu

Près de 24 heures après la fermeture des premiers bureaux de vote, l’Amérique awaitait encore de connaître le sort de pluries scrutins décisifs et très pututés, comme en Arizona ou dans le Nevada.

Mais les républicains étaiten bien placés pour prendre, certes de justesse, le contrôle de la Chambre des représentants, tandis que le sort du Sénat restait en suspens.

See also  Joe Biden became embroiled in the Govt-19 administration

Prudents, les grands médias américains se gardaient d’annoncer leurs projections pour le contrôle des 435 sièges à la Chambre des représentants, la majority se situant à 218.

La vague rouge escomptée par les républicains n’a donc pas eu lieu, privant sans doute Donald Trump d’un tremplin dans sa volonté de reconquête de la Maison-Blanche.

Silencieux toute la matinée, l’ancien président s’est fendu d’un rare aveu, reconnaissant sur son réseau social Truth Social des résultats quelque peu décevants.

Ron DeSantis, réélu governor de la Florida, est pressenti comme candidate à l’investiture républicaine en vue de la présidentielle de 2024, contre un certain Donald Trump.

Photo: Reuters / Marco Bello

Nombre de ses lieutenants ont été battus. Et l’un de ses potentiels rivaux à l’investiture républicaine, le gouverneur de la Florida Ron DeSantis, 44 ans, lui a volé la vedette en étant réélu de manière triumphale.

Le tenor républicain Kevin McCarthy, qui devrait en cas de victoire devenir le prochain president de la chambre basse, succédant à Nancy Pelosi, a lui assurer que son parti allait reprendre la Chambre des representativesdans la nuit de mardi à mercredi.

Des résultats attendues

If the victory is confirmed, the republicans have already announced the color: they will attempt to dismantle the program of Joe Biden and have promised to open investigations on the management of power.

Au Sénat, où les démocrates détenaient une très mince majoritye avant l’élection, il faudra surement plusieurs jours, voire des semaines, avant qu’une majoritye se dégage.

L’Arizona et le Nevada n’était pas encore decides en soirée.

See also  Un navire coupé en deux fait 27 disparus en Chine

Et en Georgia, comme en 2020, les électeurs iront en prolongation, aucun des candidates – le pastor Raphael Warnock, senator sortant, et l’ancienne vedette du football américain Herschel Walker – n’ayant franchi la barre des 50 % de voix.

Un nouveau scrutin est d’ores et déjà prévue le 6 décembre.

Les démocrates ont arraché aux républicains l’un des sièges les plus disputés de ce scrutin, en Pennsylvania, won by John Fetterman.

Du côté des gouverneurs, après avoir pris deux postes aux républicains (dans le Maryland et le Massachusetts), le camp démocrate n’avait pas non plus dit son dernier mot dans l’Arizona, où le dénouement de la course entre la trumpiste Kari Lake , donnée favorite, et la démocrate Katie Hobbs restait inconnu.

Dans cet État, des problèmes techniques ont eu lieu, mais les élections n’ont pas été truquées, ont insisté mercredi les autorités locales.

Par ailleurs, les défenseurs du droit à l’avortement se réjouissaient d’avoir enregistre des victoires historiquesy compris dans le très conservateur Kentucky, lors de référendums organized dans le sillage de l’arrêt de la Cour suprême en juin.

Les Américains ont Envoyé un message clair et sans ambiguïté sur le fait qu’ils veulent préservante notre démocratie et protecter le droit de choisir dans ce paysstressed President Biden.