December 1, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

EN VIDÉO | Une fusillade éclate dans un center de recrutement militaire russe

***Attention images difficiles***

Un homme a ouvert le feu lundi dans un center de recrutement de l’armée russe, blessing grievement un officier qui y travaillait, le Kremlin admettant pour sa part des “erreurs” lors de la mobilization de hundredse thousands de reservistes pour aller combattre en Ukraine.

• À lire aussi: L’Ukraine dit enquêter sur une fosse commune presumée proche de la frontière russe

• À lire aussi: Le monde paiera «le prix de la guerre» en 2023, prévient l’OCDE

• À lire aussi: 13 dead in a fusillade in a school in Russia

Car depuis l’annonce d’une mobilisation partielle la semaine dernière, de nombreux cases de personnes agées, malades ou d’étudiants appelés ont été signalés, alors que les authorities assuraient qu’ils étaiten exemptés.

Lundi matin, une fusillade s’est produite dans un commissariat militaire à Oust-Ilimsk, ville éloigne dans la région d’Irkoutsk, en Sibérie.

The Russian power is accused of chercher à mobiliser en priority dans des zones pauvres et isolees.

Le Comité d’enquête russe indicated that the suspect, a 25-year-old inhabitant, was arrested. La victime, elle, est hospitalized dans un état très grave. «Les médecins se battent pour sa vie», said the governor of the region of Irkoutsk, Igor Kobzev.

The mother of the suspect told the independent Russian media ASTRA that her son was “very sorry” because her best friend received a notice of mobilization.

These last few days, demonstrations have multiplied in several regions défavorisées contre la mobilisation partiale, et parfois chaotic.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a promis lundi de corriger des «erreurs».

See also  Troisième Guerre mondialle queue rus russes

Depuis la mobilisation anoncée le 21 septembre, des crowds de Russes se sont en outre précipitées aux frontières du pays et dans les aéroports.

Dans ce contexte, Dmitri Peskov a laissez entendre qu’une fermeture des frontières n’était pas exclue pour impêcher les départs des personnes en âge de combattre.

«Pour le moment, nous n’avons pas pris de décisions concernant cette question», at-il affirmed.

Plus tôt dans la journée, a Russian senator, Sergueï Tsekov, avait appelé à fermer les frontières aux hommes aged de 18 à 55 ans.

Ces derniers jours, des afflux de Russes ont été signalés aux frontières de la Géorgie, de la Finlande, du Kazakhstan et de Mongolia. Ceux interviewés par l’AFP ont tous indicé partir pour éviter d’être envoyés au combat.

According to l’ONG spécialisée OVD-Info, plus de 2 300 personnes ont été interpellées depuis le 21 septembre lors d’actions de protest contre la mobilisation.

This week-end, des manifestations et des échauffourées avec la police ont eu lieu dans la république russe du Dagestan, une région du Caucase pauvre, multiethnic et à majoritye musulmane.

D’après OVD-Info, au moins 100 personnes ont été interpellées dimanche à Makhatchkala, la capitale dagustanaise. Des videos, publiées par des médias russes, ont montré des femmes prendre à partie des policeciers lors de cette protest.

«Pourquoi prenez-vous nos enfants?», demande l’une de ces femmes.

Depuis le début de l’offensive russe contre Kiev, le Dagestan est l’une des régions russe qui a la forte proportion d’hommes tués au combat en Ukraine, selon les avis de decés publiés en ligne et rassemblés par des médias indépendants.

See also  Le Québec, eldorado des couples accotés

L’ONG OVD-Info a également signalé 24 arrests lors d’une action semblable, dimanche, à Iakoutsk, la capitale de l’immense région sibérienne de Iakoutie.

Since the launch of the attack in Ukraine, cases of Molotov cocktail attacks against the military commissariats have been reported multiple times in the Russian regions.

Dernier example: les authorities ont signalé une telle attempt d’incendier, dans la nuit du dimanche à lundi, un commissariat militaire dans la région de Volgograd.

Depuis l’annonce de la mobilisation partielle, qui doit permettre de trouver au moins 300 000 soldiers supplémentaires, la réalité du conflit s’est invited dans les foyers russes, alors que les authorities parlaient jusqu’alors d’une opération confiée à soldats professionnels , formed and equipped.

L’angoisse a été attisée avec la mobilisation, par erreur, de personnes censées être exemptées.

Sur le front économique, signe d’inquietue, la Bourse de Moscou a plongé lundi matin de 10%, à son plus bas depuis l’offensive contre l’Ukraine le 24 février.

M. Putin a decrété une mobilisation partiale, après une série de revers sur le front ukrainien et alors qu’il s’apprête à annexer quatre régions ukrainiennes à l’issue mardi de pretendus référendums, denoncés par la communauté internationale.