August 19, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Envoi de turbines pour Nord Stream 1 | Les États-Unis se ralient au Canada

(Ottawa) Les États-Unis apuient le Canada dans sa décision de faire entorse à ses propres sanctions contre la Russie en voyant à l’Allemagne des turbines destinées au gasoduc Nord Stream 1.

Published at 11h24

Melanie Marquis

Melanie Marquis
La Presse

The spokesman of the department of the American state, Ned Price, published on Monday a communiqué in support of the controversial decision of Canada to grant a «revocable permit and limited duration» for the shipment of six turbines that were blocked in les installations montréalaises de Siemens Canada.

« The United States are united to our allies and partners in our engagement to promote European energy security, to reduce our collective dependence vis-à-vis de l’énergie russe and to maintain pressure on the Kremlin », and lit- on.

« Dans cet esprit, nous appuyons la décision du gouvernement canadien de restituer une turbine à gaz naturel à l’Allemagne pour l’utiliser dans le pipeline Nord Stream 1 », added Ned Price, arguing that this would allow à l’Allemagne et à d ‘autres pays européens de reconstituer leurs réserves de gas.

Les countries européens can also « increase their security and energy resilience and counter the efforts of Russia to militarise energy », the spokesman said, assuring that Washington and its allies like Canada are determined to support Ukraine and s’assure que l’économie de la Russie souffre des sanctions.

L’exemption accordée par Ottawa a ulcéré Kyiv.

“Ce dangerouse précédent viole la solidarité internationale, va à l’encontre du principe de l’État de droit et n’aura qu’une consequence: il reinforcera le sentiment d’impunité de Moscou”, ont regretté les ministries ukrainiens des Affaires étrangeres et de l’Énergie, dimanche.

See also  Guerre en Ukraine, jour 109 | Moscou vise un entrepit darmes occidentales

Le Congrès des Ukrainiens-Canadiens aussi severément critiqué la dérogation, signe d’une « capitulation devant le blackage russe », qui contributera à ce que « les caisses du budget de lÉtat russe continuent d’être remplies d’argent européen qui servira à financer le genocide russe contre le peuple ukrainien ».

Des dizaines de personnes ont par ailleurs manifesté leur mécontentement devant l’hôtel de ville ainsi qu’en face de l’usine de Siemens Canada, chemin de la Côte-de-Liesse, dimanche.

The owner and operator of the canalization of 1200 kilometers relying on Russia and Germany, Gazprom, figure on the Canadian list of companies visées par des sanctions économiques. La société a plaidé qu’en l’absence de cet équipement, une réduction du volume serait inéviable – une version contestedée par Kyiv.

Once the equipment arrived in Germany, Siemens Energy will ship it to Russia «dès que possible», a company spokesperson said. La Presse. Il lui faudra obtenir une dérogation addonelle, cette fois aux sanctions de l’Union européenne, pour cet envoi en territoire russe.

« Nos experts travailen actuellement sans release sur toutes les autres approbations formalles et logistiques. Cela implétes entre autres les procédures de contrôle des exportations et des importations qui sont requisées par la loi », at-on explicaé chez le géant énergétique allemand.