August 19, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Fête du 4 juillet | La question de l’age de Biden

(New York) La Constitution des États-Unis fixe à 35 ans l’âge minimum requisite pour être élu à la presidency du pays. Mais elle n’établit aucun âge maximum, ce qui dérange bon nombre d’Américains.

Publié hier à 20h00

Richard Hétu

Richard Hétu
Collaboration special

« J’espère qu’il ya une limite d’age », a ironisé l’ancien president Jimmy Carter en September 2019, répondant à une question sur les candidatures présidentielles de Joe Biden et de Bernie Sanders, qui afficaient alors 76 et 78 respectively ans au compteur.

« Si j’avais seulement 80 ans, si j’avais 15 ans de moins, je ne crois pas que je pourrais assume les fonctions que j’ai connues lorsque j’étais président », a ajouté le nonagénaire sur un ton plus sérieux.

La majority des électeurs américains — 58 %, pour être précis — estiment qu’un âge maximum devrait être imposé à tous les candidats, peu importe la function, selon un pollage YouGovAmerica publié en janvier dernier.

Un mois plus tôt, l’entrepreneur Elon Musk avait proposé une limite d’âge inférieure à 70 ans, ce qui empêcherait aujourd’hui 30 % des senators américains de soliciter de nouveaux mandates.

L’ensemble de l’état-major démocrate à la Chambre des représentants, qui compte trois octogenaires — Nancy Pelosi (82 ans), Steny Hoyer (83 ans) et James Clyburn (81 ans) —, serait également forcé à la retreat.

Joe Biden, lui, atteindra le 20 novembre prochain l’age où Jimmy Carter estime qu’il n’aurat plus été apte à assume les fonctions de la presidency. S’il se présente de nouveau à la presidencia en 2024, comme il dit en avoir l’intention, et défait son adversaire républicain, il aura 82 ans le jour de son investiture. Or, si l’on considre qu’il ya peu d’emplois qui fassent vieillir autant que la présidency américaine, de quoi aura-t-il l’air en 2026 ou en 2028 ? Et, plus important encore, comment fonctionnera-t-il ?

PHOTO KEVIN D LILES, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

L’ancien président Jimmy Carter, en 2015, qui est aujourd’hui agê de 97 ans.

«Des murmures démocrates»

These questions, les démocrates sont de plus en plus nombreux à se les poser. Le New York Times a fait état recently de ce questionnement dans un article coiffé d’un titre qui a dû irriter le chef de la Maison-Blanche : « Biden devrait-il se présenter en 2024 ? Des murmures démocrates commencement à s’élever, disant ‟non”. »

See also  Avortement de la fillette de 10 ans: la mère défend le violeur

Même certains de ses défenseurs ont confié au Times des propos qui ont dû paraître trop candides aux yeux de Joe Biden.

« The presidency is a monstrously trying job and the hard reality is that the president will be closer to 90 than 80 years at the end of a second mandate, and this will be a major problem », said David Axelrod, strategist of the two. campagnes présidentielles victorieuses de Barack Obama.

Après avoir explicable that Joe Biden ne recevait pas le mérite qui lui revient pour ses achievements, Axelrod added : « Et une partie de la raison [de cette situation] est liée aux apparences. »

Il fait son âge et n’est plus aussi agile devant une caméra qu’avant, et cela a alimenté une trame narrative sur ses capacidos qui n’est pas ancrée dans la réalité.

David Axelrod, strategist des deux campagnes présidentielles victorieuses de Barack Obama

Cette trame narrative a quitté depuis longtemps les limites de la décence dans certains médias conservateurs. Ceux-ci dépeignent Joe Biden comme un vieillard atteint de sénilité auquel on dit quoi dire et quoi faire, et qui s’égare quand même en lisant son téléprompteur. Certain élus républicains en rajoutent eux-mêmes une couche, mais d’autres refusent de descendre à leur niveau. « Lors des deux rencontres que j’ai eues avec le president, son esprit était aussi affûté qu’une blade de rasoir », a declarée en March dernier la sénatrice républicaine de Virginie-Occidentale Shelley Moore Capito.

N’empêche : the question of the age of Joe Biden will become inevitable after the official announcement of his campaign of re-election. Le magazine The Atlantic a donné un avant-gût de ce débat éventuel le mois dernier en publiant sous la signature de Mark Leibovich un article qui s’ouvrait sur ce paragraphe : « Letsez-moi vous le dire sans détour : Joe Biden ne devrait pas se représentaire aux elections de 2024. Il est trop vieux. »

See also  Affected patients treated for another disease | A real weight in hospitals

Pas de l’âgisme

Pour le gériatre québécois David Lussier, un tel débat ne relèverait pas necessairement de l’âgisme.

« C’est certain qu’à 82 ans [ou 86 ans à la fin de son mandat], l’énergie est moindre que pour quelqu’un de plus jeune », at-il analyzed en faisant reférence à Joe Biden. « So, il pourrait avoir de la difficulty à faire de longues journées. Mais c’est très variable d’une personne à l’autre. »

Lee Dr Lussier évoque une autre source d’inquietude suscitée par le grand âge. Certaine fonctions cognitivees, dont celles linked à la vitesse d’execution ou à la capacité de faire plusieurs choses en même temps, diminuent.

« Pour une tâche aussi exigeante que celle de président des États Unis, ça pourrait poser un problème. Mais encore là, c’est très variable d’une personne à l’autre. »

Autrement dit, la réalité de Joe Biden à 80 ans ne sera pas necessairement celle de Jimmy Carter, ou celle de Donald Trump, qui atteindra cet âge en 2026, à la Maison-Blanche ou à Mar-a-Lago.