September 29, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Guerre en Ukraine | Les référendums russes sont « extremely inquiétants », dit Trudeau

(Ottawa) Le premier ministre Justin Trudeau juge “extremely inquiétants et absolument unacceptable” les référendums qui s’organisent dans les régions occupées de l’Ukraine par la Russie et estime que Moscow orchestra une annexation.

Publié à 17h20

Michel Saba et Émilie Bergeron
La Presse Canadienne

« Si on y pense, ils sont en train de préparer l’annexion des régions occupées de l’Ukraine pour qu’ils puissent accuse les Ukrainiens d’envahir les territoires russes », at-il décrié vendredi en point de presse en marge d ‘une rencontre avec le president de la Corée du Sud, Yoon Suk Yeol.

Moscou avait débuté plus tôt en journée son opération de référendums factices dans des régions ukrainiennes sous son emprise de Louhansk, de Kherson, du Donetsk et de Zaporizhia, ont confirmé des représentatives prorusses de ces régions. Les citoyens sont appelés à indicaire sur les bulletins de vote s’ils veulent que leur région soit intégré à la Russie.

Dans sa réponse, M. Trudeau a également soutenu que la « situation sans précédent » dans laquelle la Russie viole les principes centraux des Nations unies ne fera que s’graver avec les référendums.

« La réalité, c’est que (les Ukrainiens) sont en train de défendre leur patrie, leur territoire, leur souveraineté », at-il insistedé.

Questionné à savoir s’il était in faveur du retrait du veto que detient Moscou au Conseil de sécurité de l’ONU, le premier ministre n’ a pas directement répons à la question.

« On est dans une situation assez particulier où l’un des countries responsible for the foundation of the United Nations, qui siège sur le Conseil de sécurité permanente, est maintenant en flagrante violation des principes les plus fundamentals […] des valeurs, des accords et des règles established par les Nations unies », at-il dit.

See also  Une plainte force la fermeture d'un autre kiosque de lemonade

Les référendums surviennent just after the Russian President Vladimir Putin ordered a partial conscription of 300,000 reservists to replenish the ranks at the front in Ukraine.

Declaration of the G7

Dans une declaration common, the leaders of the Groupe des Seven (G7) ont condamné firmly « les simulacres de référendums qui servent à la Russie de prétexte pour modifier le statut du territoire souverain de l’Ukraine, actuellement attackoe par la Russie ».

« Il ne fait aucun doute que ces actes contreviennent à la Charte des Nations unies et au droit international et vont totalement à l’contre de la primauté du droit entre les nations », affirment les dirignetes dans une declaration écrite, vendredi.

« Nous ne reconnaitrons jamais ces référendums, qui semblent être un pas vers une annexion russe, ni une pretendue annexion si elle a lieu », ajotent-ils.

The leaders of the G7 – Canada, Germany, the United States, France, Italy, Japan and the United Kingdom – also said they deplored “the escalation measures taken by Russia, notably the mobilization partielle des réservistes et sa rhetorique nucléaire irresponsable ».

« Nous sommes prêt à impose de nouveaus économiques à la Russie – ainsi qu’aux personnes et entités à l’intérieur et à l’extérieur de la Russie – qui apportent un soutien politique ou économique aux attempts illegales de la Russie to modify the statut du territoire ukrainien », indicent-ils.

Avec des informations de l’Associated Press