September 29, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Guerre en Ukraine | Russian missiles are fired from the Zaporizhzhya nuclear power plant

(Kyiv) The Russian army has deployed missile launchers on the site of the central nuclear power plant in Zaporizhia (south), under the control of the Russians since the beginning of March, thanks to which pilonnes have been deployed in the region of Nikopol, the patron said on Friday. ‘Energoatom, l’opérateur ukrainien.

Publié hier à 22h32

“The Russian occupiers have installed missile systems on the territory of the nuclear power plant of Zaporizhia and hit the district of Nikipol from that location,” Petro Kotin, president of Energoatom, said in an interview on Telegram. télévisé sur la chaîne ukrainienne United News.

« La situation (à la centrale) est extremement tendue et la tension s’accroît de jour en jour. Les occupiers y aménent leur machinery, y compris des systèmes de missiles avec lesques ils ont déjà frappé de l’autre côte de la rivière Dnipro et sur le territoire de Nikopol », à 80 km au sud-ouest de Zaporizhia, at-il indicated .

According to him, jusqu’à 500 soldats russes se trouvent toujours sur le site de la centrale. Ils « contrôlent le site », at-il assured.

“Des équipements lourds (chars, véhicules armored), des occupants et des camions chargés d’armements et d’explosifs restent stationnés sur le site de la centrale”, assured M. Kotin, estimating “insufficient” la pressure pour les faire partir et critiquant en particulier l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

L’AIEA « mène des jeux politiques, oscillant entre la Russie et l’Ukraine », at-il underlined. « L’AIEA a plein d’employés de Russie », at-il added, citant le chiffre d’une centaine « et même le premier adjoint du directeur général de l’AIEA Rafael Grossi est de Russie ».

See also  Debate over vaccine passport in France | Political storm around Macron's words

« Peut-être que cela determine leur position “réservée », at-il lânzé.

According to the site of the AIEA, M. Grossi has six adjoints among them the Russian Mikhail Chudakov, named in 2015. The organization specifically employs 2500 people from more than 100 countries.

M. Grossi insisted on Thursday, selon un communiqué, sur « l’importance » that l’AIEA puisse se rendre dans la centrale afin mener « des opérations essentielle de sécurité, de sûreté et de protection de la plus grande centrale nucléaire de l “Ukraine”.

L’Agence n’a pas pu s’y rendre depuis l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

Les autorités ukrainiennes s’opposent à une telle visite, considering that cela légitimarit l’occupation russe du site aux yeux de la communauté internationale, avait fait valoir Energoatom il ya plusieurs semaines.

The site is occupied by Russian forces but Ukrainian personnel continue to operate, the communiqué said, evoking a situation that is “extremely difficult” due to “constant pressure on personnel”.

M. Grossi reiterated his “croissant fears” concerning the conditions in which these employees are found and the “impact of such conditions on the safety and security of the central office”.

En 2021, la centrale fornissait 20% de la production annuelle ukrainienne d’électricité et 47% de celle produite par le parc nucléaire ukrainien.