December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Kim Jong Un dit qu’il répondra aux menaces par des bombes atomiciques

The North Korean leader Kim Jong Un has promised to react «resolutely» and resort to the atomic bomb in case of nuclear attack against his country, reported the North Korean KCNA news agency on Saturday. ballistic intercontinental par Pyongyang.

• À lire aussi: La Corée du Nord launched an intercontinental ballistic missile that fell au large du Japon

• À lire aussi: La Corée du Nord fires un nouveau missile et promet une riposte «féroce»

• À lire aussi: The United States, Japan and South Korea promise a “strong and firm” response in the case of Pyongyang’s nuclear test.

Pyongyang «réagira résolument aux armes nucléaires par des armes nucléaires et à un affrontement total par un affrontement sans merci», declared M. Kim tel que cité par KCNA, selon laquelle il a lui-même supervised le tir de missile de vendredi.

The United States, South Korea and Japan have intensified their joint military maneuvers in recent months since Kim Jong Un declared in September that North Korea’s nuclear status was “irreversible”.

Séoul et Washington ont notably mené fin octobre et début novembre les plus grands exercices aériens communs de leur histoire.

Mais la Corée du Nord voit dans ces demonstrations de force des répétitions générales à une invasion de son territoire ou à une attempt de renversement du régime.

KCNA reported that Kim had attended the launch «with her daughter and her femme bien-aimées». Les médias d’État ont montré un Kim rayonnant marchant devant un missile géant, accompagé d’une petite fille en doudoune et chaussures rouges.

See also  North Korea | Kim Jong-un brandit la menace nucleare contre le Sud et les États Unis

Il est extremely rare que les médias d’État mentionnent les enfants du dirigeant nord-korean, et il sagirait de l’une des premières confirmations officielle de l’existence de sa fille, selon des experts.

KCNA a indicé que l’essai de vendredi concernait le «nouveau type d’ICBM» nord-korean, le Hwasong-17, et que le «tir d’essai a(vait) clairemente prouvé la reliability de ce nouveau système d’armement stratégique majeur».

“Kim Jong Un has declared that he has come to confirm that once again the nuclear forces of the DPRK have reached a new maximum reliable capacity to contain nuclear threats,” added KCNA, using the official acronym for la Corée du Nord.

Nouvelle generation

The North Korean National Agency indicated that the missile had reached a maximum altitude of 6,040.9 km and a distance of 999.2 km before landing in a pre-defined zone in the sea. de l’Est, ou mer du Japon.

La distance et l’altitude correspondant aux estimations données par Séoul et par Tokyo vendredi, et ne sont que slightly inférieures à cells de l’ICBM tiré par Pyongyang le 24 mars, qui semble être le test le most puissant jamais réalisé par le Nord.

La Corée du Nord avait already affirmed avoir teste le 24 mars un Hwasong-17 –qui compte parmi les armes les most puissantes de Pyongyang et qui a été surnommé le «missile monstre» par des analysts militaires– but Séoul avait ensuite mis en doute cette affirmation.

Cette fois, les analysts ont declaré qu’il sempillate que le Nord avait réussi.

Pyongyang launched a missile launch at the beginning of November, one of which fell into the territorial waters of South Korea.

See also  L'humiliant «poing contre poing» Biden-MBS

La seule journée du 2 novembre a vu 23 tirs de missiles nord-koreans, soit more que pendant toute l’année 2017, quand le dirigeant Kim Jong Un et le président américain de l’époque Donald Trump se menaçaient réciproquement d’apocalypse nucléaire.

En septembre et en octobre, Pyongyang avait déjà tiré une copieuse salve de projectiles, dont l’un avait survolé le Japon pour la première fois depuis cinq ans.

According to Soo Kim, ancienne analyste de l’agence américaine de renseignement CIA, the launch on vendredi temoigne de “la permanence du program d’armement du régime des Kim, car il fait partie integrale de sa propre survie et de la continuité du reign de sa famille».

«Cela répond même en partie à des questions entourant la succession», a ajouté à l’AFP cette analyste, aujourd’hui à la RAND Corporation.

«Nous avons vu de nos propres yeux la quatrième génération des Kim. Et sa fille –ainsi que d’autres éventuals frères et sœurs– sera certainly préparée par son père», at-elle relevé.