December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

La Crimée frappee par une «attaque de drone»

La stratégique péninsule ukrainienne de Crimée, sous contrôle de la Russie qui y base sa flotte de la mer Noire, a été visée mardi par une attaque de drones, les forces russe sur place étant «en alerte».

• À lire aussi: L’Ukraine dit avoir découvert quatre «sites de torture» utilisés par les Russ à Kherson

• À lire aussi: Les États-Unis urges Ukraine to consider negotiations with Russia

• À lire aussi: Plus d’une centaine d’Ukrainiens disparus à Kherson lors de l’occupation russe, selon une étude américaine

«Il ya une attaque avec des drones», declared on Telegram the governor (installed by Moscow) of the administrative region of Sébastopol in Crimea (south), Mikhaïl Razvojaïev. «Nos forces de défense aérienne sont en action à ce moment même», he added, appealing to the inhabitants to «rester calms».

According to M. Razvozhayev, qui n’a pas fait état de victime, aucune infrastructure civile n’a été damagenée.

He indicated that the anti-aircraft defense had shot down two drones near the Balaklava power plant, which had already been attacked in the past. «Maintenant, la ville est calme», declared M. Razvozhayev. «Mais toutes les forces et tous les services se préparent au combat»

La flotte russe de la mer Noire est bas dans le port de Sébastopol. Elle y avait été attacke fin octobre par ce que les authorities pro-russes ont appelé une attaque de drones «massive» de l’armée ukrainienne.

Cette opération, qui a damaged au moins un navire militaire russe, a conduit Moscou à se withdrawer brièvement de l’accord permissant l’exportation des céréales ukrainiennes.

See also  In Greece, the rope is tightened around those who have not been vaccinated

Kyïv a infligé multiple humiliations à la flotte russe dont les missiles de croisier frappent réguillet son territoire. Au printemps, l’Ukraine avait notably coulé le navire amiral russe, le croiseur Moskva.

La Russie avait annexé la Crimée en 2014 et Kyïv, dont l’armée ne cesse de faire reculer celle de Moscou dans le Sud ukrainien, ambitionne de la reconquerir.

Les forces russes avaient attacque l’Ukraine depuis plusieurs directions au début de l’vasation le 24 février, notably depuis la Crimée.

Le gouverneur de la région avait declaré la semaine dernière que les authorities renforçaient leurs positions sur la péninsule, alors que les forces de Kyïv récupérent des territoires dans la région neighboring de Kherson.

En août, une attaque de drone contre l’état-major de la flotte russe à Sébastopol n’avait pas fait de blessé.

Mais le 31 juillet, un autre de ces engins avait atterri dans la cour de l’état-major, faisant cinq blessés parmi ses employés et provoquant l’annulation de festivités militaires prévédes ce jour-là.

Ailleurs sur le front, Ukrainiens et Russes s’affrontaient mardi sur la pointe de Kinbourne, bout de terre niché à la pointe de la rive gauche du Dniepr dans le sud de l’Ukraine, au sud de Mikolaïv, selon les autorités ukrainiennes.

«Il nous reste trois localités (à reprendre) sur la péninsule de Kinbourne» before liberating entirely the region of Mikolaïv (south), affirmed the regional governor, Vitali Kim.

La prise par l’armée ukrainienne des trois derniers villages de la région de Mikolaïv aux hands des Russes marquerait une nouvelle victoire importante pour Kyïv, quelques jours après avoir avoir chassé les troupes de Moscou de Kherson, principale ville ukrainienne occupée jusque-là, après une contre-offensive de deux mois. La Russie avait conquis cette zone dans les premiers jours de son invasion.

See also  Le monde en tourmente | La Presse

À Kherson même, le parquet général ukrainien avait annoucement lundi avoir trouvé quatre «sites de torture» utilisés par les Russes avant leur retraite forcée de la région il ya une dizaine de jours, Kyïv accusant Moscou de crimes de guerre – comme ce fut déjà le cas dans de nombreuses zones reprises aux Russes.

Mardi, les enquêteurs ukrainiens ont affirmed avoir arrêté pour «trahison» – liable de la perpetuité en Ukraine – un responsible des centers de détention provisoire russe à Kherson.

«Dès les premiers jours de l’occupation de Kherson, cet employé d’un center de détention a travaillé pour les invaders (…) en tant que responsible des centers de détention provisoire et des lieux d’éxécution des peines», a Indicé le Bureau d’État d’enquête ukrainien (SBI) dans un communiqué.

En Russie, des explosions ont tué trois personnes dans la région de Belgorod, frontalière de l’Ukraine, a annoucement mardi le gouverneur de ce territoire régulémente frappé par des tirs attributés à l’armée ukrainienne et où des fortifications sont en construction.

On Telegram, governor Viatcheslav Gladkov indicated that a woman was dead after a bombardment in Chebekino, a city located eight kilometers from Ukraine.

According to the same source, two people died in the explosion «of an unidentified type of ammunition» in the village of Starosselié, also on the border of Ukraine.

The regional capital, also named Belgorod, has already been touched directly on several occasions.

Le chef du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, ordered the construction of fortifications in the Russian regions of Belgorod and Kursk, as well as in the Lougansk region occupied by Moscow in eastern Ukraine. La semaine dernière, Moscou avait also announced des travaux de fortifications en Crimée.

See also  Le missile tombé en Pologne était «russe», insists Zelensky

Sur le front diplomaticique, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a mis en garde l’Union européenne mardi contre la «fatigue» face à la war en Ukraine qui semble partie pour durer, pressant l’adoption d’un nouveau paquet de sanctions contre Moscou .

«Si nous, les Ukrainiens, ne sommes pas fatigués, le reste de l’Europe n’a pas de droit moral ni politique de se fatiguer», a martelé le ministre.

Ukrainian President Volodymyr Zelensky called on French mayors to provide aid to their country to prevent Russia from using the cold this winter “as a weapon of massive destruction”, in a message broadcast during the congress. ‘Association des maires de France (AMF) à Paris.