January 29, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

La drôle de chasse aux documents classifiés de deux présidents

Cependant, il faut comparer ce qui est comparable. Et sur ce point-là, les nombreuses tentatives des républicains de dépeindre un président pire que son prédécesseur sur le plan de la gestion des documents classifés meritent une remise en perspective.

Trump’s thousands of documents

D’abord, les autorités ont trouvé à Mar-a-Lago, le domicile floridien de Donald Trump, plus de 11 000 documents, dont environ 300 qui portaient la mention classified ou top secret, dans près de 50 boîtes qui contenaient également des photographies. Le tout était conservée dans un sous-sol fermé à clé et dans un bureau personnel.

Ce sont les Archives nationales qui se sont rendu compte que des documents missing. They asked Trump to return them, which he refused to do in the first time, forcing the FBI to search his residence at Mar-a-Lago to find them. Non seulement cela, mais de plus, Trump a intenté une action en justice pour obtenir une révision indépendante, histoire de ralentir le processus, mais elle a finalement été rejectede.

Aujourd’hui, le département de la Justice examines these documents dans le cadre d’une enquête criminelle sur la façon dont Trump les a traités. En fait, l’ex-président pourrait être accusé d’obstruction pour avoir délibérément retardé le retour des documents.

Le conseiller spécial John L. Smith, nommé par le attorney general des États Unis, examinera aussi la possibilité d’une mauvaise manipulation intentionalnelle de secrets gouvernementaux puisque certains documents concerneraient les cabilidades nucléaires et militaires d’une puissance étrangère non identifique.

Donald Trump, qui semble avoir intentionalellement pris ces nombreux documents classifiés, s’est vanté d’avoir gardé les dossiers portant la mention classified ou confidential comme souvenirs “cool”ajoutant que ce n’est pas à eux, c’est à moi.

Moins de deux douzaines chez Biden

Dans le cas de Joe Biden, une vingtaine de documents, selon les sources au dossier, ont été découverts dans un placard fermé à clé dans un bureau du Penn Biden Center à Washington ainsi qu’au domicile du leader démocrate dans le Delaware.

C’est en nettoyant le bureau de Washington que l’équipe du président démocrate a trouvé des documents, ce qui l’a incitée à fouiller son domicile. Elle et le président en ont alors – de leur plein gré – informés les Archives nationales ainsi que le département de la Justice.

Un fonctionnaire du département de la Justice s’est rendu au domicile de Joe Biden et a immediately pris possession des documents trouvés sur place.

The ensemble of documents is currently being examined by Robert Hur, an ancien prosecutor américain named by Trump who is in the office of special counsel, as well as by the judicial committee of the Chamber of Representatives, led by the Republicans.

Ceci dit, pour l’instant, rien ne prouve qu’il y ait eu une intention déliberée de les dissimuler et rien ne prouve non plus que Biden savait que les documents étaiten là.

Joe Biden devant son pupitre de président des États Unis.

La Maison-Blanche répète depuis le début de la controversy des documents classifiediés qu’elle coopère avec le département de la Justice.

Photo: Getty Images / Kevin Dietsch

Au Parti démocrate, on a beau tenter de passer à autre chose, la gestion de cette controverse par la Maison-Blanche, qui fait les choux gras de la presse de droite chez Fox News, a assombri le règne de Joe Biden, qui jouissait depuis quelques mois d’une période de succès politiques, notably depuis l’adoption de projets de loi majeurs et les résultats des elections de mi-mandate.

It is not surprising that a new Reuters/Ipsos poll reveals that the rate of approval of Biden, which increased to the end of 2022, has fallen to only 40%, the lowest level of his presidency.

See also  Brazil: Judge makes vaccination certificate mandatory to enter the country

Deux poids lourds, deux mesures?

Trop contents d’avoir une poignée négative contre la Maison-Blanche, les républicains les plus véhéments comme le senator de la Florida Rick Scott ont sendeau cette salve sur Twitter : Pensez-y : des documents classifiés ont traîné chez Joe Biden pendant des années sans explication ni responsabilité quant à la raison.

Son collège du Missouri Josh Hawley y est allé d’une citation de son cru : Cela ressemble à un modèle de mépris en série envers la loi. Le peuple américain a le droit de savoir ce que contenaient tous ces documents que Biden gardait illegally. Et qui d’autre y avait accès.

Enfin, le representative républicain de l’Ohio Jim Jordan clôture la série : Combien de documents classifiés vont-ils trouver chez Joe Biden cette semaine?

Donald Trump marches en tenant des documents.

L’approche de Donald Trump quant aux 300 classified documents trouvé à Mar-a-Lago différe sur bien des points de celle de Joe Biden.

Photo: Getty Images / Alex Wong

Donald Trump, quant à lui, a établi un lien entre cette affaire de documents et… le chef de la minorité républicaine au Sénat. Sur son réseau Social Truth, il a dit estimer que Mitch McConnell et sa femme sont implicate dans le scandale des documents classifiediés du president Biden, qui ont été trouvé non loin du Chinatown de Washington.

Elaine Chao, l’épouse de McConnell, qui a également été la secrétaire aux Transports de Trump, s’est ainsi retrouvée au center d’une tirade disons raciste de l’ex-président sur Truth. Coco Chow at-elle quelque chose à voir avec le fait que les confidential documents de Joe Biden ont été envoyé et stockés dans le quartier chinois?

Bref, chez les républicains, on ne fait pas dans la dentelle et on oublie les multiple tentatives de Trump pour se soustraire aux demandes des Archives nationales.

See also  Il quitte sa femme pour vivre avec la rifugiiye ukrainien quils hibergeaient depuis 10 jours

Rien de glorieux pour 2024

S’il est vrai que cela soulève des questions delicates pour l’actuel président en matière de transparency – Joe Biden parle d’un oubli –, celui-ci semble avoir choisi sa ligne de défense. J’ai été neglient et lent à recherche et à révéler l’existence d’une vingtaine de documents classifiedés égarés, mais je coopère pleinne avec les authorities.

Merrick Garland, le attorney general des États Unis, a nommé des conseillers spéciaux pour examiner les classifiediés retrouvés en possession de Donald Trump et de Joe Biden.

Merrick Garland, le attorney general des États Unis, a nommé des conseillers spéciaux pour examiner les classifiediés retrouvés en possession de Donald Trump et de Joe Biden.

Photo: Getty Images / Anna Moneymaker

Le fait qu’il ait declaré l’an passé que le treatment des documents par Donald Trump était Totally irresponsible lui rebondit evidently en plein visage et neutralise en substance une des lignes d’attaque les most puissantes qu’il avait contre Donald Trump, dont la campagne d’investiture pour 2024 ne suissete pas les passions en attendant que d’autres candidates se declarent contre lui.

Tout cela ne convaincra pas davantage d’électeurs qui, selon un sondage mené en décembre dernier, montraient déjà peu d’appétit pour une revanche sur 2020 à la next élection présidentielle. In effect, the majority of registered voters prefer to see new candidates in 2024.

Sixty-two percent of the républicains et des indépendants d’allégeance républicaine ont declaré vouloir que leur parti designates une personne autre que Donald Trump en 2024, tandis que 59 % des démocrates et des indépendants d’obédience déclarent qu’ils aimeraient voir une personne autre que Joe Biden comme candidate.

Bref, délibérées ou pas, les malversations de l’un et de l’autre ont terni davantage leur image. Mais que feront les électeurs? Il leur reste 651 jours avant de se pronocer, autant dire une éternité en politique, où tout peut arriver.