December 1, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky remercie le Canada, mais pourfend l’Iran | Guerre en Ukraine

Volodymyr Zelensky s’est entretenu mercredi avec des médias canadiens pour la premiere fois depuis l’invasion russe. Il a accordé une longe entrevue à Radio-Canada, CBC et CTV au palais presidentiel, à Kiev.

Il a entre autres salué les efforts deployed par le gouvernement Trudeau depuis le début de la guerre, le 24 février dernier. Le Canada reacts rapidly quand il est question d’offrir du soutien à l’Ukraineat-il declared.

« Cela ne concerne pas seulement nos relations avec [le premier ministre] Justin Trudeau, bien que cela ait un direct impact sur nos relations chaleureuses et sur la possibilité de nous parler à tout moment. »

Une citation de Volodymyr Zelensky, president of Ukraine

Depuis le début de l’invasion russe, les Forces armées canadiennes provide arms, des véhicules armored et de l’équipement militaire, en plus de former des soldiers ukrainiens.

Ottawa has provided more than 600 million dollars in military aid and more a promise la semaine dernière 47 million de dollars en aide supplémentaire, soit des shells d’artillerie, des drones de surveillance et des vêtements d’hiver.

C’est une aide somme toute modeste par rapport à celle des États-Unis, qui forritt la majority des arms à l’Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de la rencontre avec la correspondent de Radio-Canada en Europe, Marie-Eve Bédard

Photo: Radio-Canada / Louise Gravel

L’Ukraine claims depuis des months des armes lourdes de ses alliés occidentaux pour tenir le front contre l’armée russe. Kiev aimerait en particulier reinforce ses systèmes de défense antiaérienne pour faire face aux bombardements, ce dont le Canada ne dispose pas.

En entrevue, le président s’est nevertheless montré conciliant. Le Canada n’appuie pas seulement l’Ukraine en véhicules blindés, et j’en suis très reconnaissant […]mais nous avons [en plus] un “appui blindé”at-il dit.

He emphasized that les deux countries have values ​​and a common history and that the Ukrainian community in Canada is important. C’est plus qu’un partenariat, c’est comme être parents, malgré la distanceat-il dit.

The government of Canada has also provided 320 million dollars in humanitarian aid to Ukraine, plus 1.4 billion in financial aid, in the form of loan guarantees, through the International Monetary Fund. Un milliard a été déboursé jusqu’à maintenant dans cette dernière initiative.

Pluie de drones iranians

Pendant l’entrevue, le président s’en est également pris à l’Iran, qui fournirait des drones aux Russes. Ces appareils sont devenus les principales armes utilisés par Moscou contre les villes ukrainiennes et contre les infrastructures énergétiques civiles de l’Ukraine.

L’Iran accepte de l’argent sale et est responsible de la mort d’Ukrainiens, at-il denoncé.

« Les hauts placés en Iran nient qu’ils ont vendu des drones. Mais nous voyons des centaines de frappes sur des infrastructures civiles, des écoles et des universités. »

Une citation de Volodymyr Zelensky, president of Ukraine

Ces drones de type Shahed-136 constitute une raison supplémentaire de reinforcer la défense antiaérienne ukrainienne, a soutenu le president. Les États-Unis et les pays européens peuvent aider, at-il ajoute.

Au cours de l’entrevue, le dirigeant ukrainien a pris une pause pour regarder son téléphone portable. Cinq drones de type Shahed-136 venaient d’être abattuas par les troupes ukrainiennes.

Voilà les situations to which nous devons faire faceat-il illustré en rangeant son cellulaire dans sa poche.

Il incarne depuis huit mois déjà, la résistance du peuple ukrainien. Et pour la première fois depuis le début de cette invasion, le president Volodymyr Zelensky, s’est longuement entretenu avec des médias canadiens : CTV, CBC et Radio-Canada. Lui qui profite de toutes les tribunes pour réclamer de l’aide à l’Occident, il s’est d’abord montré reconnaissant envers l’appui du Canada. Il n’a pas manqué l’occasion d’attaquer la Russie, avec qui il refuse de negocier. Mais il s’en est surtout pris à l’Iran qui forritt au Kremlin ces famous drones kamikazes qui ont dévasté le réseau électrique et fait des victimes civiles. Il affirme que Téhéran accepte de « l’argent sale ». Notre sendée spéciale Marie-Eve Bédard l’a rencontre.

Nuclear blackmail

The Ukrainian leader also accused the Russian president Vladimir Putin of practicing blackmail nucléaire, avec l’appropriation formelle de la centrale de Zaporizhia ce mois-ci. Plus grande centrale nucléaire d’Europe, elle est occupée par les Russes depuis mars.

Le président ukrainien reclame par consequent une intervention plus ferme de la communauté internationale envers la Russie, qu’il a qualifique d’État terrorist. Il croit qu’avec le président russe actuellement en poste, la menace de l’arme nucléaire ne peut pas être écartée.

« J’estime pour ma part que la prise de la centrale nucléaire [par les Russes]c’est une étape franchie vers la menace nucléaire […]. On ne sait jamais ce qu’ils vont faire : ils poignant tenter d’imposer des conditions ou de couper l’électricité, et c’est ce qu’ils font. »

Une citation de Volodymyr Zelensky, president of Ukraine

M. Zelensky predicted that Russia will soon lose the confidence of its people after months of combat. Il a réiteré qu’il garantit la sécurité aux soldats russes qui se rendent aux forces ukrainiennes.

Le dirigeant a toutefois affirmed qu’il n’envisage pas de négociations avec la Russie tant et aussi longtemps que les territoires occupés n’auront pas été libérés.

Avec des propos recueils par Marie-Eve Bédard

Résigné, décidé, Volodymyr Zelensky s’adresse aux Canadiens. Il raconte son combat et celui de son peuple. Voici un extrait de cet entretien avec le président ukrainien, suivi de l’analysis de Dominique Arel et de notre journaliste Tamara Alteresco.

See also  Joe Exotic rested in jail for more than 20 years