December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Les autorités iraniennes menacing ouvertement les manifestants

Ne descendez pas dans les rues! Ce jour est la dernière journée des émeutesat-il dit.

Demonstrations against power have multiplied these last few weeks in Iran, after the death in detention, mid-September, of Mahsa Amini, a young woman of 22 years arrested for wearing a veil deemed non-regular.

Ce mouvement de protestation, qui s’est étendu à toutes les couches de la société iranienne, est considered comme l’un des plus importants défis lance au pouvoir théocratique de Téhéran depuis la révolution islamique de 1979.

Le ministère du Renseignement et le service de renseignement des Gardiens de la révolution islamique accuse the secret services américains, britanniques, israelis et saoudiens d’avoir orchestrate les troubles pour déstabiliser l’Iran.

Hossein Salami, qui s’exprimait samedi lors des funérailles de victimes d’un attentat commis cette semaine et revendiqué par l’organisation État islamique, a relayé ces accusations en s’adressant directement aux demonstrators.

Ne vendez pas votre honneur à l’Amérique et ne frappez pas en plein visage les forces de sécurité qui vous défendentat-il declared.

Hossein Salami has qualified the social movement qui secoue l’Iran de « projet sinister » emanant « de la Maison-Blanche […] et du régime zioniste ».

Photo: Reuters

Les Gardiens de la révolution islamique, corps d’élite placed sous l’autorité directe du guide suprême Ali Khamenei, n’ont pas été deployed depuis le début des manifestations, le 16 septembre.

According to the associations de défense des droits de la personne, au moins 250 demonstrators have been killed and several thousand others have been arrested in all countries.

See also  Christian Dubé dvoile 50 Priorities for Rérmer in Résau de la Sant

Friday, des images diffused sur les réseaus sociaux montraient des manifestants appelant à la mort de l’Ayatollah Ali Khamenei, supreme leader of the Islamic Republic of Iran, et à celle des membres de la militia Bassidji, une organization paramilitaire formede de volontaires qui a joué un rôle important dans la répression des manifestations.

Des étudiants blesséd par les forces de sécurité

L’ONG Hengaw declared that the security forces had fired on Saturday on students at the école de filles à Saqez, in the north-west of Iran, and on students at the University of Medicine of Kurdistan at Sanandaj, chef- lieu de la province du Kurdistan, également dans le nord-ouest.

Plusieurs étudiants ont été blessés, dont l’un d’une balle dans la tête, a ajouté Hengaw, des informations que Reuters n’a pu vérifier.

According to the videos put online on the social networks, the protest gatherings took place on a dozen campuses in Tehran, as well as in several universities elsewhere in the country, including those in Kerman, Mashhad, Qazvin, Ahva, Arak and Kermanshah.

Parallèlement, le procès de 315 demonstrators s’est ouvert dans la capitale iranienne, reporte l’agence de presse officielle Irna. Au moins cinq prévenus sont poursuivis pour des délits passibles de la peine de mort.