December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Les États-Unis et le Venezuela s’échangent des prisonniers

(Washington) The American President Joe Biden announced on Saturday the release of seven American prisoners in Venezuela, while Caracas announced that two Venezuelans, identified as the nephews of President Maduro’s wife, had also been released by Washington.

Mis à jour hier à 20h54

Robin Legrand
Agence France-Presse

« Aujourd’hui, après des années de détention unjustifée au Venezuela, nous ramenons à la maison Jorge Toledo, Tomeu Vadell, Alirio Zambrano, Jose Luis Zambrano, Jose Pereira, Matthew Heath, et Osman Khan », a declarée Joe Biden.

Le gouvernement vénézuélien declared on its side in a communiqué that « following the different conversations held depuis le 5 mars avec des representatives du gouvernement américain, the liberation of two young Venezuelans unjustly imprisoned in this country has been obtained ».

Les deux Vénézuéliens libérés have been identified by Washington as Efrain Antonio Campo Flores and Franqui Francisco Flores de Freitas, nephews of the first lady, Cilia Flores, and sentenced in 2017 to 18 years in prison in New York for drug trafficking.

“Il est apparu particulier clair au cours des négociations que (the liberation) of two Venezuelans — parfois surnommés les “neveux narcos” en raison de leur filiation avec l’épouse de Nicolas Maduro — était essentielle pour garantir la libération de ces Américains “, a declaré un haut responsable gouvernement américain à la presse.

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AGENCE FRANCE-PRESSE

The President of the United States, Joe Biden

« Le président (Joe Biden) a pris une décision difficile, une décision douloureuse d’offrir quelque chose que les Vénézuéliens recherchaient actively », at-il added.

See also  Iran : tollé après la première exécution d'un homme involved dans la contestation

For its part, the Venezuelan power has also confirmed the liberation «for humanitarian reasons» of a group of Americans.

Pour l’opposition vénézuélienne, l’échange « prove une fois de plus qu’au Venezuela opère un régime criminel, lié au trafic de drug », mais elle estime que la « libération de sept Américains enlevés par la dictatorship de Maduro est une bonne nouvelle pour leurs familles. Personne ne mérite de vivre l’enfer que vivent des millions de Vénézuéliens »

Les seven Americans are « actuellement en route vers la maison et leurs familles aux États Unis », a declarée le haut responsable gouvernemental américain.

Relations fluctuating

Les cinq premiers detenues cités par le président américain sont d’anciens cadres de la compagnie pétrolière Citgo — quatre Américains nés au Venezuela et un Vénézuélien résident permanent aux États-Unis — accuses de corruption et condamnés de huit à 13 ans de prison.

A sixth from Citgo, Gustavo Cardenas, who was vice-president in charge of strategic relations of this American branch of the compagnie pétrolière publique du Venezuela PDVSA, was released in March.

Depuis leur arrest en 2017, ils vivaient au gré des fluctuations des relations entre Caracas et Washington.

Cette affaire a contributo à tendre davantage les relations entre le Venezuela et les États-Unis, qui ont request à severales reprises la libération des accusés. L’ONG Foro Penal, specialist des droits de l’homme et de l’univers carcéral, classe les « Citgo 6 » parmi les 251 « prisonniers politiques » au Venezuela.

L’échange anouncement samedi s’inscrit dans un contexte de rewarmement des relations entre Caracas et Washington.

See also  Assault du Capitole: Linquete dataille presses exercises for Trump on Pence

Les États-Unis, qui ne reconnaissent pas la re-election en 2018 du president Maduro ont té de l’évincer du pouvoir en infligeant au Venezuela une serie de sanctions imposing notably an embargo sur les importations américaines de pétrole vénézuélien. Before this rupture in 2019, the United States was the principal buyer of Venezuelan crude and supplied Venezuela with more than 90% of its revenue.

En mars, outre Gustavo Cardenas, un autre Américain détente au Venezuela avait également été libéré après la visite surprise d’émissaires américains de haut niveau à Caracas.

The invasion of Ukraine and the sanctions against Russia have increased the tension around the oil price, while Venezuela remains a major producer, but also an ally of Moscow.

According to several analysts, Washington pourrait ainsi être tenté d’adoucir les sanctions contre Caracas, afin d’atténuer les besoins en pétrole russe.