January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

L’exécution d’une Américaine transgenre prévent aujourd’hui

Pour la première fois, une condamnede à mort transgenre doit être executée mardi aux États-Unis.

Unless the governor of Missouri grants clemency, Amber McLaughlin, 49, will be the first person executed in 2023 in the country.

Elle doit recevoir une injection létale pour un meurtre commis avant sa transition.

En 2003, l’Américaine avait tué son ex-compagne dans la banlieue de Saint-Louis, la grande ville du Missouri.

Amber McLaughlin n’avait pas supporté leur séparation et la harcelait depuis, au point que son ancienne petite amie avait obtenu des mesures de protection.

But on the day of the crime, Amber McLaughlin attended the exit from her job with a kitchen knife and was stabbed then raped before abandoning her body near the Mississippi river, according to local media.

À l’issue de son procès en 2006, les jurés l’avaient recognized guilty of murder, mais ils n’avaient pas réussi à se mettre d’accord sur la peine à lui infliger. Un juge avait alors tranché en retainant la peine capitale.

Les États du Missouri et de l’Indiana sont les seuls à autorises leurs magistrats à pronouncer des peines de mort en l’absence d’unanimité dans le jury populaire.

In support of this singularity, Amber McLaughlin’s lawyers asked Republican Governor Mike Parson to commute his sentence to prison in perpetuity.

«La peine de mort considérable ici ne pas la conscience de la communauté mais celle d’un unique juge», ont-ils écrit dans leur demande de clémence, qui invoque aussi l’enfance difficile et les troubles psychiatriques de leur cliente.

Leur demande a reçu le soutien de plusieurs personnalités, dont deux élés du Missouri au Congrès américain, Cori Bush et Emanuel Cleaver.

See also  Afghanistan "on the brink of economic collapse"

Dans un courrier adressé au gouverneur, ils rappellent les sévices subis enfant dans sa famille adoptive. «À côté de ces horribles abus, elle se débattait en silence contre des questions d’identité (…) de genre», écrivent-ils.

D’après la presse locale, elle a entamé sa transition ces dernières années mais reste détente dans les couloirs de la mort masculins du Missouri.

According to the Center d’information sur la peine de mort (DPIC), qui fait reférence, aucune personne ouvertement transgenre n’a encore été équencement aux États Unis, «mais la question a attên l’attention ces derniers mois avec la confirmation par la Cour suprême de l’Ohio de la peine capitale infligée à Victoria Drain et la commutation de celle de Tara Zyst en Oregon, deux femmes transgenres».

Depuis son élection, le gouverneur Mike Parson n’a accepté aucune des demandes de clémence qui lui ont été soumises.