December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

L’issue, demain, peut changer le monde

Il n’est pas exagéré de dire que les élections américaines de demain risquent de changer la face du monde si les républicains remportent les deux chambres, comme les sondages l’indiquent.

Les élections de mi-mandate sont souvant mauvais pour le parti du président au pouvoir. La posture dans laquelle se trouvent les démocrates n’a rien d’extraordinaire en soi.

En revanche, le Parti républicain d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui d’il ya encore quelques années. Le Parti républicain est devenu un rassemblement d’Américains qui vénèrent Donald Trump.

Ceux qui s’imaginent que les républicains potrouint choisir à l’investiture présidentielle un autre candidate que Trump n’ont qu’à regarder les récentes sondages : Trump arrives head-on with around 50% of the vote among partisans républicains, tandis que Ron DeSantis , son plus chaud rival, récolte près de 25 % des voix.

Sans Trump, jamais le Parti républicain ne serait devenu un culte trumpiste. Trump is a marketing genius.

Trois enjeux

Il a bien compris que les électeurs américains butaient contre trois enjeux politiques autour desquels le Parti démocrate ne parvient pas à renouveler son program.

L’immigration, le wokisme et la baisse du pouvoir d’achat des Américains moyens are at the heart of the current campaign. Face à eux, l’avortement et la war en Ukraine ne sont que des questions secondaires.

Dans le contexte de la société américaine, ces trois enjeux nourissent le sentiment des Americans de race blanche qu’ils sont en train perdre le pouvoir aux hands de diverses minorities et que ces minorities vont leur appliquer une médecine raciale similar à celle qu’ils leur ont fait subir pendant plus de deux siècles.

See also  Le Pentagone teste avec succès un intercontinental missile

Les solutions républicaines sont naïves, égoïstes, racistes, antidémocratiques et, en plus, ineffectives. Les baisses d’impôt qu’ils préconisent vont accentuer les inégalités sociales. La concentration du pouvoir éléctoral et juridique entre leurs mains mènera à une sorte d’apartheid.

Plus un partner fiable

La montée des républicains et leur probable contrôle des deux chambres enverront au reste du monde le même signal que celui que Trump avait senté pendant son mandate : les États Unis ne sont plus un partnere fiable.

L’Ukraine is n’est plus au premier rang de leurs priorités, l’OTAN leur coute trop cher, la démocratie n’est pas si importante et les régimes dictatoriaux peuvent devenir de bons partneren.

Dans ces conditions, il est bien evident que la guerre en Ukraine va changer de nature. Les pays de l’Union européenne seront plus que jamais déchirés entre leurs intérêts propres et ceux de l’Union.

Même la politique envers la Chine pourrait changer, malgré la relative entente entre démocrates et républicains à son égard. Trump aime trop les profits rapides.

Quant au Canada, il subit l’influence de plus en plus forte des grilles d’analyse américaines. À terme, cet impérialisme culturel favorise probably les partis conservateurs au Canada.