December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Menaces nucléaires: croire Biden ou la CIA?

L’avertissement de Joe Biden que le monde risque une «apocalypse nucléaire» envoie le message que le danger que la Russie deploy des armes nucléaires tactiques en Ukraine est réel et ne doit pas être sousestimé.

Des sources des services de renseignements, qui ont requis l’anonymat, ont toutefois rapidement confié aux médias qu’il n’y a aucune preuve que Poutine a des plans imminent pour une frappe nucléaire.

Doit-on croire ces evaluations rassurantes des services secrets des États-Unis?

Oui, c’est vrai, ils avaient correctly prédit l’invasion russe de l’Ukraine. Mais la CIA pensait à tort que Putine allait rapidement s’emparer de la capitale Kyïv – une question de jours – et occuper le reste du pays.

La CIA, des inepties en série

Voici une liste non exhaustive des plus gravissimes erreurs de l’agence.

  • On October 13, 1950, the CIA assured President Truman that China would send troops to Korea. Six jours plus tard, un million de soldiers chinois franchissent la frontière koerienne.
  • On September 19, 1962, the CIA told Kennedy that the deployment of nuclear missiles in Cuba was not in the intentions of the Soviets. Le 14 octobre, des avions-espions U-2 y photographient des missiles soviétiques.
  • En août 1978, la CIA affirme au president qu’il n’y a aucune condition prérévolutionnaire en Iran. Six months later, le régime proaméricain du Shah est renversé.
  • En 1979, les forces soviétiques, qui se concentrent sur la frontière de l’Afghanistan depuis des semaines, envahissent le pays à la consternation de la CIA, qui n’a rien su et rien vu.
  • In 1989, the CIA was unable to predict the collapse of the Soviet Union. During the cold war, the main mission of the agency was to collect intelligence on the USSR.
  • Le 31 juillet 1990, la CIA rejette comme sans fondement les informations sur l’imminence de l’invasion iraqienne du Kuwait. Two days later, the country is occupied by the armies of Saddam Hussein.
  • The CIA is unable to detect the preparations for the attacks of September 11, 2001, organized by the Saudi jihadists (Ossama Ben Laden) who were financed by Pakistan to fight against the Soviets in Afghanistan.
See also  Quelquets dictators appuient la Russie

Des négos, ça presse!

Le chef d’État-major général des États-Unis à la retreat Mike Mullen doit être pris au sérieux lorsqu’il parle de guerre nucléaire. Pour lui, Poutine est «un animal acculé dans un coin» (a cornered animal). Il encourage les États Unis à rapidement amener l’Ukraine et la Russie à la table des négociations.

Moscou s’est dit ouvert à discuter d’une proposal turk de nouveaux pourparlers. Putin will meet the president of Turkey, Erdogan, in Kazakhstan this week. Les pourparlers de paix entre l’Ukraine et la Russie à Istanbul en mars ont échoué. Le ministre turc des Affaires étrangères, Cavusoglu, declared that certain countries of NATO wanted the war to continue afin d’affaiblir la Russie.