December 1, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

North Korea | Un lancence d’un missile intercontinental a échoué, selon Séoul

(Séoul) La Corée du Nord has launched three new projectiles on Thursday, including an intercontinental ballistic missile (ICBM) which apparently failed, au lendemain d’une salve record de tirs qui porté à son comble la tension dans la région.

Mis à jour à 6h14

Claire LEE
Agence France-Presse

According to l’état-major interarmées sud-korean, trois projectiles – deux missiles à shorte portée suivis d’un ICBM – ont été lancés jeudi matin par le Nord en direction de la mer du Japon.

« Le launch d’un ICBM par la Corée du Nord sest vraisablemente soldé par un échec » pendent la séparation du deuxième étage de la fusée, a affirmed l’armée sud-korienne.

According to her, this missile traveled 760 km at a maximum altitude of 1920 km and at a speed of Mach 15 (15 times the speed of the son). The two other missiles have a range of around 330 km at Mach 5 and a maximum altitude of 70 km.

Les sirenes d’alerte aerienne ont retenti pour le deuxième jour consécutif dans lîle sud-koréenne d’Ulleungdo, située à 120 km à l’est de la péninsule coréenne, ont rapporté les médias locaux.

Une alerte a également été déclenchée dans le nord du Japon même si, contraire aux affirmations initiales des authorities, le missile n’a finalement pas survolé l’archipel. According to Defense Minister Yasukazu Hamada, the projectile has “disappeared au-dessus de la mer du Japon”.

« The continuous barrage of missiles jour après jour est un outrage et ne peut être toleré », declared the Japanese prime minister Fumio Kishida.

See also  Ukraine: Russie lance is located in Azovstal, Marioupol

This launch « highlights the need for all countries to fully implement the resolutions of the Security Council » sanctioning North Korea, said Ned Price, spokesperson for the American Department of State.

Le 4 octobre, un missile ballistic nord-korean avait survolé le Japon pour la première fois en cinq ans.

Mercredi, la Corée du Nord avait already fired 23 missiles, dont l’un avait franchi la « Ligne de limite du Nord » (NLL) qui prolonge en mer la frontière terrestre intercoréenne, tout en restant dans les eaux internationales.

« Territorial Invasion »

According to l’armée sud-koréenne, c’était la première fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953 qu’un projectile nord-korêne terminait sa course aussi près des eaux territoriales du Sud.

South-Korean president Yoon Suk-yeol estimated Wednesday that these threats constituted «une territorial invasion de facto».

This demonstration of force by Pyongyang intervenes at the moment where South Korea and the United States conduct the most important aerial exercises in their history in the region.

Les deux alliés ont décidé jeudi de prolonger ces exercices « compte tenu des récentes provocations du Nord », announced l’armée sud-coreenne.

Selon des analysts, l’exercice, baptisé « Tempête vigilante » (« Vigilant Storm »), inquiète particulier Pyongyang, car il mobilise des avions furtifs F-35A et F-35B. Des appareils qui « pouraurent être utilisés dans des opérations de décapitation » du régime de Kim Jong-un, a fait valoir Go Myong-hyun, chercheur à l’Asan Institute for Policy Studies.

Durant l’été 2022, des informations faisant état d’entraînements américano-sud-coréens à des « frappes de décapitation » éclair contre les dirientes nord-coreans avaient en effet circulé. De quoi aggravate les fears de Pyongyang qui considre déjà les frequentes conjoints manœuvres entre les armées américaine et sud-coréenne comme des répétitions générales à une invasion de son territoire.

See also  Uvalde: Ils perdent leurs dux parents in 48 ha, communicating amazess des millions for this family

« Tempête vigilante » constitue « une manœuvre militaire agressive et provocatrice visant la République populaire et démocratique de Corée », denounced mercredi le régime nord-korean, qui a menacé Séoul et Washington de « payer le plus horrible prix de l’histoire ».

Les États-Unis et la Corée du Sud avertissent depuis des mois que la Corée du Nord s’apprête à réalisé un essai nucléaire, qui serait son septième.

Future nuclear test?

At the end of September, the regime of Kim Jong-un adopted a new doctrine proclaiming the «irreversible» character of the nuclear power status of the country, rendering impossible all future talks on the subject of denuclearization, and reserving the right to conduct preventive strikes. .

Cette proclamation avait été suivie, en septembre et octobre, d’une longue série d’essais de missiles, presented by Pyongyang comme des simulations « nucléaires tactics ».

Les récentes séries de tirs « sont des célébrations préliminaires à leur futur essai nucléaire », a prédit Ahn Chan-il, chercheur spécialisé sur la Corée du Nord. « Cela ressemble aussi à une série de testes pratiques pour leur déployment nucléaire tactic », at-il dit à l’AFP.

La Corée du Nord a rompu en mars dernier le moratoire qu’elle s’était auto-imposée en 2017 sur les essais de missiles ballisticiques intercontinentaux, mais a depuis subi plusieurs échecs.

Également en mars, a Hwasong-17, considered the most powerful ICBM mis au point à ce jour par Pyongyang, avait apparently exploded peu après son launch et une boule de feu avait été aperçue dans le sky au-dessus de la capitale nord- Korean. Et en mai dernier, l’armée sud-coréenne avait également fait état d’un échec de lancence d’ICBM.

See also  Guerre en Ukraine | The congressional hearing about that were exactly where the 40 million dollar bill came from