January 29, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Nouvelles frappes « massive » ruses sur les infrastructures énergétiques de l’Ukraine | Guerre en Ukraine

In addition, une première depuis le début de l’invasion russe il ya plus de de 10 mois, le Belarus, the closest ally of Moscow, has affirmed avoir abatto au-dessus de son territoire un missile de défense antiaérienne S300 originating du territoire ukrainien.

The authorities have released images of fragments fallen in a field in the region of Brest near the village of Gorbakha, in the south-west of the country. Elles ont également convoqué l’ambassadeur d’Ukraine pour réclamer une enquête thorough et al Punir les responsibles.

Le gouvernement ukrainien n’a pas tardé à reagir officielement, évoquant une possibility provocation de la part de Moscou pour entrainer le Belarus dans sa guerre. Kiev s’est aussi dit prêt à mener une enquête objective en Ukraine sur l’incident et précis vouloir coopérer avec des experts Internationals don’t les États ne sont pas associés au soutien de la Russie.

Pluie de missiles et de drones explosifs

On the front, in Ukraine, the commandant and chief of the armed forces, Valéry Zaloujny, indicated that 54 of the 69 Russian missiles launched on Thursday against Ukraine had been shot down. L’armée de l’air a par la suite fait état de la destruction de la destruction de 11 drones explosifs Shahed, de fabrication iranienne.

Mais ceux qui ont touché leurs cibles ont provocé de nouveaux déjàuts sur le réseau électrique du pays, déjà très damaged par près de trois mois de bombardements intenses de ce type.

Les cutures de courant se sont donc multipliées judi dans le pays, alors que des millions de civilians ukrainiens vivent déjà depuis des semaines avec une électricité strongly rationée, ainsi que des problèmes d’eau et de chauffage en plein winter.

« La situation était particulier difficile à 11 h, heure locale dans l’ouest du pays, à Odessa [sud-ouest] et dans la region de Kiev. »

Une citation de Guerman Galouchtchenko, Minister of Energy of Ukraine

Son homologue des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a lui denoncé des frappes d’un barbarisme insensé lances contre des villes ukrainiennes pacifiques juste avant le Nouvel Anprincipale fête de famille en cette saison.

After a series of military reverses on the ground at the end of the summer and autumn, the Kremlin changed tactics and began to strike regularly in October, with salvos of dozens of missiles and drones, transformers and centrales électriques de l’Ukraine.

Les bombardements répétitifs des infrastructures énergétiques ukrainiennes par l’armée russe ont privé des millions de personnes de courant.

Photo: Getty Images / AFP / SERGEI CHUZAVKOV

L’Ukraine claims in consequence to its western allies plus anti-aircraft systems.

Jeudi, Lviv, la grande ville de l’ouest de l’Ukraine, était privée d’électricité à 90 %. Dans la région du même nom, 282 localités étaient également sans courant.

Nous devons tenir, c’est la guerre, nous devons survivre à cela et gagnerdit Iryna Ivaneyko, conductor d’un tramway de Lviv, à l’arrêt faute de courant.

In Kiev, à la mid-journée, 40% of the inhabitants were without electricity due to the fact that the infrastructures outside the city were hit.

But the fragments of missiles shot down sont tombés sur des habitations et un terrain de jeu, faisant 3 blessés dont une jeune fille de 14 ans, selon les autorités municipales.

Dans le quartier de Bortnytchi, une demi-dozaine de maisons ont subi des damage, selon un journaliste de l’AFP. Une rue était jonchée de gravats faits de cables, de planche de bois et de briques.

La guerre continue, on fait ce qu’on doit pour survivre. Le plus important est que les gens restent en viecommente un habitant du quartier de 59 ans, Guéorguiï Iatsenko, qui était dans sa cave avec 3 de ses petits-enfants au moment des frappes.

À Odessa, grand port du Sud-Ouest, 21 Russian missiles were shot down by the Ukrainian anti-aircraft defense, selon le gouverneur Maksym Martchenko. Mais d’autres ont touché leur cible, si bien qu’il ya, là aussi, des coupures de courant.

La diplomacy au point mort

Le président russe, Vladimir Putin, a justifié début décembre cette tactic des frappes massives affecting des millions de civilians, en estimant qu’elles constituaient une réplique à des attaques ukrainiennes contre des infrastructures russe.

Il présente en outre toujours son invasion de l’Ukraine, qui dure depuis plus de 10 mois, au prix de lourdes pertes, comme une nécessité, assurant que l’Occident se servait de l’Ukraine comme d’une tête de pont pour menacer la Russie.

Encore mercredi, le chief de la diplomacy russe Sergueï Lavrov a estimate que la guerre avait été préparée par l’Occident via l’Ukraine.

Confronté à de graves revers militaires, Moscou a mobilisé 300 000 réservistes, des civils donc, pour stabiliser les fronts.

Deux personnes qui se font face,

Le président russe, Vladimir Poutine (à droite), et le chef d’état-major général, Valery Gerasimov.

Photo: Getty Images / SPUTNIK / AFP / GAVRIIL GRIGOROV

Les combats continuent en outre de faire rage, avec une bataille particulier sanglante pour Bakhmout, ville de l’Est que la Russie tente de conquérir depuis des mois, et Kreminna, que les forces ukrainiennes tentent de reprendre.

Kherson, grande ville du sud d’où les forces russes ont fui le 11 novembreest now la cible de frappes russes presque quotidiennes.

In Russia, the anti-aircraft defense shot down a drone on Thursday in the region of the military base Clé d’Engels, situated 500 kilometers from the Ukrainian border and already struck on Monday by a deadly drone attack attributed to Ukraine.

Les perspectives de pourparlers de paix sont, elles, quasi inexistantes.

L’Ukraine calls for the total withdrawal of the Russian army, when Moscou wants a minimum that Kiev gives him the four regions that the Kremlin has claimed annexation since September, as well as Crimea annexed in 2014.

See also  Cinq ans plus tard, Philippe Couillard Souvre on l'attentat de la mosques de Québec