January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Poutine juge «inevitable» de bombarder les infrastructures énergétiques ukrainiennes

«Nécessaire et inévitable»: c’est ainsi que Vladimir Poutine a justifie vendredi les bombardements qui ont ravagé, juste avant l’arrivée de l’hiver, l’infrastructure énergétique ukrainienne, laissant des millions de civilians dans le noir et le froid.

• À lire aussi: Ukraine: The Kremlin rejects Biden’s conditions for discussions with Putin

• À lire aussi: La guerre en Ukraine montre que l’Europe n’est «pas assez forte», selon la première ministre finlandaise

• À lire aussi: Macron confirme qu’il parlera dans les prochaines jours avec Poutine

Le président russe a signifié rester droit dans ses bottes au chancelier allemand Olaf Scholz, lors de leur première telefonique à la mid-septembre et malgré une série de revers militaires cinglants.

«Il a été résine que les armed forces russes ont longemps évité les strikes de missiles de haute précision sur certaines cibles en Ukraine, mais de suche mesures sont devenues necessaires et inévables face aux attaques provocatrices de Kyïv», the Kremlin dans un communiqué. , summarizing the propos of Vladimir Putin.

Le chancellier allemand Olaf Scholz.

AFP

Le chancellier allemand Olaf Scholz.

According to the Russian president, Kyïv is responsible for the explosions that partially destroyed the Crimean bridge and other Russian installations, so Moscow is within its rights to bombard the energy infrastructures of Ukraine, let alone leave the cold and the cold. noir la population civile.

La dernière vague russe de frappes de missiles et de drones date du 23 novembre. Elle a plongé des millions d’Ukrainiens dans le noir et les a privés d’eau courante, parfois pendant plusieurs jours.

See also  Poutine et Xi se réunissent en pleines tensions avec l'Occident

Dans un bilan dressé jeudi, une semaine après les attaques, l’operatore privé ukrainien DTEK avait estimate que la Russie avait «détruit 40% du système énergétique ukrainien».

La majorité des foyers ukrainiens n’ont que quelques heures d’électricité par jour.

À Kyïv, la population essaye nevertheless de vivre avec un soupçon de normalité, comme lors de ce concert de musique classique où 600 bougies DEL artificialilles ont illuminé la scène.

«Nous avons pensé que c’était une bonne idée d’écoleur de l’énergie», explique à l’AFP Irina Mikolaenko, une organizer du concert.

«We want to bring inspiration, light and love to people who are in a situation […] difficile et dire aux gens que nous ne sommes pas vaincus», ajoute-t-elle.

Les responsables ukrainiens ont dit lundi s’attendre à une nouvelle wave de bombardements russes proxemanment.

Sur le fond, MM. Scholz et Poutine n’ont donc pu que constater leur désaccord.

Écoutez l’édito de Loïc Tassé à l’émission de Benoit Dutrizac diffused chaque jour en direct 12 h 30 via QUB radio :


Dans cet entretien telefonique d’une heure entre les deux dirientes, M. Scholz «a insisté aupres du président russe pour qu’une diplomatic solution soit trouvée le plus rapidement possible, ce qui impléte le retrait des troupes russes», a indicé la chancellerie allemande.

According to the communiqué du Kremlin, Vladimir Putin, à l’inverse, pointed out the “destructive” position of the Occident, which does not support political, financial and military occidental incite Kyiv to reject “the idea of ​​any negotiation”.

Vladimir Putin called M. Scholz «à revoir son approche».

See also  At least 18 people have been killed in floods in Brazil

Un peu plus tôt, le Kremlin avait déjà balayé les conditions évoquées last night by le president American, Joe Biden, qui s’était dit «prêt» à discuter si le president russe cherchait «un moyen de mettre fin à la guerre» et retireit ses troupes.

The spokesman of the Russian presidency, Dmitri Peskov, pointed out that Russia rejects this idea “bien evidently”. «L’opération militaire continue», at-il insisted.

Dmitry Peskov

AFP

Dmitry Peskov

Le président russe a decrété l’annexation fin septembre de quatre régions d’Ukraine, bien qu’il ne les contrôle pas, en plus de la Crimée annexée en 2014.

Kyïv rejette de son côté toute négotiation avec Putine, sans respect pour son integrité territoriale, Crimée comprise.

Militairement, l’armée russe a essuyé severales défaites, ayant été oblige de se retirer du nord du pays en avril, puis d’une partie du nord-est en septembre et enfin d’une partie du sud en novembre.

Depuis octobre, les forces russes ont donc comme tactique de bombarder les installations providing electricity et chaleur au pays, alors même que l’hiver est en train de s’installer en Ukraine.

To increase the pressure on Russia, target already d’une multitude of sanctions, les Occidentaux essayent de s’entendre sur un mechanism de plafonnement des prix du pétrole russe.

Il s’agit pour les Américains et les Européens d’essayer de priver Moscou de la manne qui lui sert à financer son offensive militaire.

Un accord a été quasiment ficelé jeudi soir par les ambassadeurs des pays de l’UE à Bruxelles, mais il attend encore le feu vert de la Pologne, qui juge l’instrument trop limitée.

See also  EN VIDÉO | Une policière fait une surdose de fentanyl lors d'une arrest

Si les sanctions adoptées depuis février ont largement isolé la Russie, son économie a jusqu’ici convenablement résisté, principalmente grâce aux revenus des hydrocarbones.