December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Présidentielle de 2024 | Biden dit avoir l’«intention» d’être candidat à nouveau

(Washington) American President Joe Biden, who will turn 80 in November, said on Friday that he had the intention to run for a new mandate in 2024, but that he had no plans yet. decision formalle.

Mis à jour hier à 21h34

Interrogé à ce sujet sur la chaîne MSNBC, le démocrate a dit que s’il ne se décidait pas dans l’immédiat, c’est parce qu’aussitôt l’annonce faite, « toute une série de règles s’enclenche » et « Je devrai me comporter en candidat ».

« Je n’ai pas encore formellement pris la décision, mais c’est mon intention. Mon intention (est) de me présenter de nouveau et nous avons le temps de prendre cette decision », at-il declared.

À la question de savoir si son épouse, Jill Biden, était favorable à ce qu’il se lance de nouveau dans la course, il a sous-entendu qu’elle l’était.

« Ma femme pense que nous sommes en train de faire quelque chose de très important et que je ne devrais pas m’en détourner », at-il affirmed après avoir marked une pause.

M. Biden avait déjà fait part de son « intention » de se représenter en septembre, tout en restant évasif.

Plus vieux président jamais élu aux États-Unis, Joe Biden fêtera ses 80 ans le 20 novembre. Il aurait 82 ans au début d’un éventuel second mandate, et 86 ans à la fin.

Son âge alimenté régulémente les spéculations sur la réalité d’une nouvelle candidature.

M. Biden et son parti s’apprêtent à passer le test des élections parlementaires de mi-mandat le 8 novembre, traditionnellement difficiles pour le président en exercice.

See also  Kiev, the first soldier russes laissent des cadavres et du sang sur leur passage

Parmi les candidats républicains à ce scrutin, plusieurs font campagne en continuant de marteler — faussement — que la présidentielle de 2020 trênte par Joe Biden a été « volée » à son prédécesseur Donald Trump. Ce dernier flirte de plus en plus ouvertement avec l’idée de se représenter en 2024.

«Logique» que Donald Trump comparaisse

Par ailleurs, Joe Biden a dit qu’il serait « logique » que Donald Trump se plie à la citation à comparaître devant la commission enquêtant sur l’assaut du Capitole.

« Je ne vais pas donner mon avis sur ce qu’il devrait faire », a dit le démocrate dans une entrevue à la chaîne MSNBC.

Mais « il me semble que ce serait logique » qu’il s’y plie, at-il ajouté, affirmant que la commission parlementaire avait « très bien » géré l’affaire.

Dans un geste « historique », ce panel a cité vendredi l’ancien president Trump à comparaître « le ou autour du 14 novembre ».

On January 6, 2021, hundreds of supporters of Donald Trump, convinced by his allegations of “electoral fraud”, sowed chaos in the temple of American democracy, at the moment when the electorate certified the victory of Joe Biden.

Le républicain, qui avait exhorté ses supporters à se « battre comme des diables », avait immediately fait l’objet d’un procès en destitution au Congrès, mais avait été acquitté grâce aux senators de son parti.

Cela n’a pas mis un terme à l’affaire : dans son rapport final, la commission pourrait recommander de l’inculper. La decision reviendra in fine au secrétaire de la Justice Merrick Garland.

See also  DarkSide Hacker Group | Washington provides $ 10 million to find leaders