December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Ramasser les feuilles mortes : «un non-sens!»

Chaque automne de nombreux Québécois passent de longues heures à ramasser les feuilles mortes tombées au sol, une pratique qui pourtant, ne serait pas recomendede.

«C’est vraiment un non-sens de faire cela», explique en entrevue au Québec Matin, Mathieu Béland, expert en aménagement et en environnement forestier.

Les laisser au sol aiderait à la biodiverité, pour l’environnement et permet d’éconor du temps.

«Il n’y a aucune raison de le faire! Laisser les feuilles sur le terrain ça va favoreur les insects, papillons, vers de terre. S’il ya des insects, c’est toute la chaîne alimentaire urbaine qui va mieux s’en porter. Les oiseaux vont venir. Les gens payent cher pour avoir des mangeoires à oiseaux [laisser les feuilles au sol] est un moyen simple de les attracter», détaille M. Béland.

Aux États-Unis, une étude a révélé que 12% des déchets sont constitué de résidues de jardins qui potrient être laissées sur le terrain.


«En plus, les feuilles sont un engrais naturel. On va sauver du temps et sauver de l’argent. C’est vraiment plus simple.»

However, il ne faut pas laisser les feuilles compactées en tapis épais au sol. Il faut plutôt les déchiqueter afin que l’herbe puisse respirer.

«Le meilleur outil c’est une tondeuse. On va réduire la hauteur de la tondeuse, on attend que ce soit sec, parce que ce sera beaucoup plus facile», détaille l’expert en aménagement et en Environnement.

Si le tapis de feuilles est trop épais, les feuilles mortes peuvent être utilises comme paillis dans les plates-bandes, dans le jardin, ou encore, mises dans le compost.

See also  Triple record on Wall Street seeing cloudless sky

***Voyez ses conseils dans la vidéo ci-dessus.***