December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Russie et ONU discuss exportations d’engrais et de céréales

De hauts représentantes de l’ONU et le vice-ministre russe des Affaires étrangères ont discuté vendredi des obstacles aux exportations d’engrais et de céreales russe, peu avant l’expiration d’un accord crucial pour lutter contre la crise alimentaire.

• À lire aussi: Sud de l’Ukraine: cinq morts dans une frappe russe sur un immeuble de Mykolaïv

• À lire aussi: EN PHOTOS | Champagne et larmes: émotion après la libération de Kherson

• À lire aussi: Biden calls for strengthening efforts on the climate à la COP27

Un premier chargement d’engrais pourrait être senteau la semaine next à destination du Malawi, a indicated a communiqué published by the UN at the end of the meeting between the general secretary of the Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement ( UNICEF), Rebeca Grynspan, le chef de l’agence humanitaire de l’ONU, Martin Griffiths, et le vice-ministre des Affaires étrangères Sergey Vershinin.

“Le monde ne peut pas se permettre de laisser les problèmes mondiaux d’accessibilité aux engrais devenir une pénurie alimentaire mondiale, c’est pourquoi l’ONU appelle tous les acteurs à acceller la suppression de tous les obstacles restants à l’exportation et au transport des engrais vers les pays qui en ont le plus besoin», rappelle le communiqué.

Les négociateurs se sont retrouvés pendent plusieurs heures au Palais des Nations, le siège de l’ONU à Genève, mais ils n’ont fait aucune déclaration à la exite de la meeting.

Le principe des exportations russes d’engrais et de produits alimentaires avait été adopto le 22 juillet en Turquie en même temps que l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui arrive à expiration le 19 novembre.

See also  La Cour supremacy États-Unis rvoque le droit à l'avortement

The mechanism of pluripartite control mis en place a permit depuis d’exporter 10,2 million de tons de céréales et produits alimentaires d’Ukraine, de faire baisser les prix sur le marché mondial et de provider certains countries, qui ont un besoin urgent de Nourrir des populations affamées.

En revanche, le volet sur les exportations russes est resté plus ou moins lettre morte, au grand dam de Moscou, qui y voit deux poids deux mesures.

Les deux hauts représentants unusiens -très implicitas dans ces négotiations delicates- «ont informé des initiatives prises pour faciliter le paiement, les assurances ainsi que l’accès aux ports de l’Union européenne des céréales et des engrais», underlines the communiqué.

Si les économiques sanctions qui frappent la Russie, depuis son invasion de l’Ukraine le 24 février, épargnent engrais et céréales, la feare de franchir accidentellement une ligne rouge et de se retrouver du mauvais côté de la loi paralyse les transporteurs et fait exploser les primes d’assurance.

«L’ONU a également informé sur les licenses générales recently delivered, les destinations des expéditions d’engrais vers les countries en développement et de son engagement continu avec le sector privé et les États membres», encore le communiqué.

À quelques jours de l’échéance, la Russie n’a pas encore indicé si elle allait proroger l’accord du 22 juillet sur les exportations ukrainiennes, judged crucial by the international community to résorb une grave crise alimentaire.

La perspective d’un non-renouvellement du volet ukrainien des accords du 22 juillet inquiète.

«La situation pourrait être vraiment complicie et les implications très sérieuses», a mis en garde Boubaker Ben-Belhassen, directeur de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, lors d’un briefing à Genève vendredi

See also  Govt-19: England drops most restrictions

«À court terme, les prix remonteraient certainly en particulier pour le blé, le maïs et l’huile de tournesol», at-il dit.

«L’ONU reste determinede à faire face à la crise du marché mondial des engrais où les agriculturists, en particulier les petits exploitants agricoles du monde en développement, sont exclus de la production en raison des costs eléfé des engrais», promises the communiqué.