January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Tests COVID au retour de Chine : les lignes aériennes du Canada mécontentes

Les grandes lignes aériennes du Canada font connaitre leur mécontentement après le retour de l’exigence de tests négatives à la COVID-19 aux voyageurs originating from China, de Hong Kong et de Macao, une mesure qu’elles jugent «inefficaces».

• À lire aussi: Quels pays imposing des régulations anti-COVID aux voyageurs venant de Chine?

• À lire aussi: COVID-19: une vingtaine de case du variant XXB.1.5 confirmed in Canada

«The administrative burden of treatment and application of tests prior to departure falls mainly on the airlines and is added manifestly to the arrears of the airports, including the delays in the treatment of passengers and the crews of the airlines at the customs kiosks. », a declaré dans un corrival le president et chief de la direction du Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA), Jeff Morrison.

“Couplée aux défis de ressources actuels dans les aéroports et à la reprise de voyages plus fréquents, cette nouvelle politique risque d’exacerber les goulots d’étranglement, sans offrir aucun avantage significantif pour la santé publique”, added M. Morrison.

The CNLA supports its proposal on the results of a study published in September and conducted by four Canadian doctors, including the microbiologist Karl Weiss of the Jewish General Hospital in Montreal, which concluded that frontal measures are useless for preventing propagation. de maladies infectiouses comme la COVID-19, surtout après la vaccination de masse.

Notons que l’étude a été comandée par l’Association de l’industrie touristique du Canada et la Chambre de commerce du Canada.

Le CNLA, which represents Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation and WestJet, assures that its members will continue tout de même, à contrecoeur, d’applicer les mesures imposedes par Ottawa.

See also  1950s | The end of the iconic investigation into the murder of a black teenager

Annoncée la veille du jour de l’An par l’Agence de santé publique du Canada (ASPC), la politique entre en vigueur jeudi. Le test doit être effectue dans les 48 heures précédant l’arrivé au Canada.

Le Canada ne fait pas cavalier seul: les États-Unis, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, le Japon, l’Inde et même lîle de Taïwan, entre autres, ont imposé une mesure similaire ou identique, selon les cas.

Le Maroc est toutefois le pays qui est allé le plus loin, en interdisant tout bonnement l’entrée aux voyageurs en provenance de Chine, «quelle que soit leur nationality».

La décision a l’ire de la Chine, qui a menacé les pays participants de représailles. The most populous country of the world is facing an outbreak of cases of COVID-19 after the lifting of the most important restrictions and the end of its “zero COVID” policy on December 7.

The International Air Transport Association (IATA), which represents several of the most important airlines in the world, also criticized the country’s decision to adopt the return of tests aux frontières.

Appelée à élaboration sa position propre, Air Canada a reféré nos questions au CNLA.