December 9, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

The United States, Japan and South Korea promise a “strong and firm” response in the case of Pyongyang’s nuclear test.

Les États Unis, le Japon et la South Korea ont promissi Sunday une réponse «forte et ferme» en cas d’essai nucléaire nord-korean – qui serait le premier depuis 2017 –, une hypothèse revenue dans l’actualité après une série record de tests de missiles de Pyongyang.

• À lire aussi: La guerre n’effraie pas les Québécois en Corée

• À lire aussi: La Corée du Nord launched a ballistic missile

• À lire aussi: Les armes nucléaires toujours prêtes

The leaders of the three countries have published a common communiqué at the end of their trilateral meeting in Phnom Penh, the American president Joe Biden is committed to deploying “all the possibilities, even nuclear ones”, to defend his allies.

Joe Biden, the Japanese premier, Fumio Kishida, and the South Korean president, Yoon Suk-yeol, who met on the sidelines of the Association of Southeast Asian Nations summit in Phnom Penh, “reaffirmed Qu’un nuclear test de la Corée du Nord will be followed by a strong and firm response from the international community».

President Biden met Japanese and South Korean leaders on the eve of a crucial meeting with the Chinese president, Xi Jinping, in which he should seek to exercise his influence over North Korean leader Kim Jong-un in order to to contain

Les trois pays «vont travailler ensemble pour reinforcement leur force de dissuasion», est-il écrit.

«President Biden reaffirmed the commitment of the United States to defend Japan and the Republic of Korea [nom officiel de la Corée du Sud, NDLR] était sans faille et soutenu par un vaste épande de capaciés, y compris nucléaires», selon le communiqué.

See also  La Russie au G20 Finances: des pays, dont le Canada, quittent une runion | Guerre en Ukraine

Le rapprochement entre les trois pays, «à un niveau sans précédent», survient après que la Corée du Nord proceeded at the beginning of November with a flurry of launches, including that of a ballistic missile that fell près des eaux territorial de la Corée du Sud.

Un autre missile ballistic nord-korean a survolé le Japon en octobre.

Pyongyang justified its actions by the «aggressive and provocative» attitude of Séoul and Washington, which effected at the same moment the most grandes manœuvres militaires aériennes ever achieved between them.

Séoul et Washington avertissent depuis des mois que Pyongyang est prêt à proceeder à un nouvel essai nucléaire à tout moment, lequel serait le septième de son histoire.

The communiqué commun points out that «la voie vers le dialogue demeure ouverte», calling on North Korea to return to the negotiating table.

Rencontre entre Biden et Xi

Joe Biden doit rencontrer lundi à Bali, en marge du G20, son homologue chinois Xi Jinping, avec notably l’intention de lui demander de dissuader Pyongyang d’aller plus loin.

La China est le principal ally de Pyongyang et les responsables américains affirment que, même si M. Biden ne posera pas d’exigences, il préviendra M. Xi que la pursuit du program de missiles et du nuclear signifeirait que les États Unis reinforceront leur présence militaire dans la région, ce à quoi Pékin s’oppose farouchement.

Kim Jong-un a trois reprises le prédécesseur du président Biden, Donald Trump, mais aucun accord durable n’a pu être conclu.

Les responsables américains assurent que la Corée du Nord n’a pas du tout montré quelle souhaite engage des pourparlers et, en privé, certains estiment quelle pourrait être actuellement dans l’une de ses périodiques d’escalade et que la seule solution serait d’attendre.

See also  Droit à l'avortement annulé: «C'est la volonté de Dieu», dit Trump

Dans leur communiqué commun, entitle «déclaration de Phnom Penh», the three leaders are committed to work together to strengthen their force of dissuasion.

«Les dirientes comptent partager les data sur les launches de missiles de la Corée du Nord in real temps afin d’ameliore la capacité de chaque pay à détect et à évaluater la menace represented by les missiles en approche», selon la declaration.

«La Corée du Nord represents a menace non seulement pour les États Unis, non seulement pour [la Corée du Sud] et le Japon, mais aussi pour la paix et la stabilité dans toute la région», declaré à la presse the American conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan.