January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

TikTok: et si Trump avait raison?

I criticized the candidate and president Trump in terms of his attitude, his statements and his actions, but in the TikTok dossier, there are more and more politicians and experts who are close to him. avis.

TikTok represents a danger, les data pouvant être remises aux dirientes de la China. On invoque des motifs de sécurité nationale.

Projet de loi républicain

The sort of TikTok défraye encore une fois la chronique parce que les républicains Marco Rubio (Sénat) et Mike Gallagher (Chambre des représentants) deposent un projet qui aurait pour effet d’interdire TikTok aux États-Unis. À la Chambre, the democrat Raja Krishnamoorthi supports his colleague Gallagher, who gives the project a bipartisan character.

Bien avant cette attempt au Congrès, le presidente Trump avait tenté de bloqueur le réseau social, se butant aux décisions des tribunals. Acting trop rapidement, le 45e The president did not overstep the limits of his powers.

Au-delà des limites de son autorité, Donald Trump repeated an error committed during the episode involving immigrants who came from countries with a majority of Muslims. On avait dû remanier les deux premières versions pour se conformer au cadre légal.

Inquiétudes du FBI et du département du Trésor

Unlike the former president, the porteurs du nouveau projet jouissent d’appuis ou d’avis qui rejoignent les inquiétés manifestées par Trump.

The secretary of the Treasury, Janet Yellen, as well as the director of the FBI Christopher Wray have both expressed their concerns regarding the security of data shared on TikTok. It must be recalled that the social network was sentenced to pay a record fine of 5.7 million dollars for the illegal collection of data from minors.

See also  Les États-Unis et leurs alliés ne se laisseront pas «intimider» par Poutine, dit Biden

À l’intérieur du Sénat, even the responsible democrat of the senate commission for intelligence now recognizes the legitimacy of Donald Trump’s fears.

The end of TikTok in the United States?

Il est trop tôt pour savoir si on trouvera sufficimento de membres des deux Chambres pour appuyer le nouveau projet de loi, mais même si c’était le cas, ce ne serait pas la fin de la saga.

Il ya fort à parier que cette loi entrairait de nombreux recourses devant les tribunaux. Même si on invoque la sécurité nationale, il faut demonstrer les risques et justify les nombreuses questions linked à la liberté d’expression.

Qu’il s’agisse de TikTok, des distributors Apple et Google ou encore des consommateurs, tous ont des droits. L’interdiction pourrait donc être anticonstitutionnelle.

Dernière remarque sur cette relance de l’interdiction: en interdisant TikTok, les législateurs imposeraient à l’internet américain un contrôle qui ressemblerait drollement à celui qu’on reproche à la China d’exercer. Interdire TikTok will constitute a premier step in a direction that we prefer to avoid. Et puis, pour la sécurité des données, Edward Snowden has demonstrated that the Americans have already had motives to be wary of their own government…