January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Ukraine: 63 Russian soldiers killed in a strike near Donetsk

La Russie a reconnu la mort de 63 de ses soldiers en Ukraine, tués dans une frappe en territoire separatiste dans l’est du pays, les plus lourdes pertes en une seule attaque admises par Moscou depuis le début de l’vasis.

• À lire aussi: Nouvelle attaque aerienne sur Kyïv après un Nouvel An meurtrier

L’armée n’a qu’à de très rares reprises donné un bilan de son offensive ou communiqué sur ses pertes. According to the Russian Ministry of Defense, 63 soldiers were killed in the explosion of four missiles fired by the HIMARS system, a weapon supplied by the United States to the Ukrainian forces.

According to the spokesperson of the Russian Ministry of Defense, Igor Konachenkov, who did not specify the date of the strike, these missiles hit «un center de deployment provisoire» de l’armée russe à Makiïvka, ville sous occupation russe. situate à l’est du bastion separatiste de Donetsk.

Le ministry a encore assured avoir abattoir deux des six missiles fired sur cette target à Makiïvka.

On Sunday, des médias russes et ukrainiens avaient commencée à faire état de cette frappe, affirmant qu’elle avait eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, au moment du passage à la nouvelle année, et qu’un bâtiment où se trouvaient des reservistes Recently mobilized in Russia avait été touché.

Sans revendiquer la frappe, l’armée ukrainienne a évoqué un bien bien plus lourd, qui pourrait aller jusqu’à 400 soldats tués, selon elle.

Frappes au Nouvel An

L’annonce de cette frappe intervient après un Nouvel An marqué par des bombardements russes sur Kyïv et d’autres villes samedi, dimanche et lundi, qui ont fait cinq morts et une cinquantaine de blessés.

See also  Ukraine: des sanctions contre la Russie, a gazoduc phare visé

Lundi à l’aube, les frappes ont provocé des coupures de courant à Kyïv.

«The Russians have launched multiple waves of Shahed drones» of Iranian manufacture, declared Oleksiï Kouleba, the head of the military administration of the region of Kyiv, stating that the strikes were directed against «essential infrastructures».

According to the mayor of the capital Vitali Klitschko, a 19-year-old man was injured by shards of glass.

La défense antiaérienne ukrainienne claimed to have shot down 41 drones and a Russian missile.

L’operatore DTEK announced that the attack had inflicted “damage” on the infrastructures linked to the electricity supply in Kyiv and that it would impose emergency cuts.

La compagnie nationale Ukrenergo confirmed the outages, all while assuring that the situation was «totally under control».

Après une série de revers militaires sur le terrain et d’attaques ukrainiennes ayant visé le territoire russe et la Crimea annexée, Moscow has opted à partir d’octobre pour une tactique de bombardment des infrastructures de l’Ukraine, provoking regularly des cuts d’ électrique et d’eau.

Les autorités russes ont quant à elles fait état lundi d’une attaque ukrainienne au drone sur une installation électrique dans la région de Briansk, frontalière de l’Ukraine, et ont affirmed avoir atbat un drone de reconnaissance ukrainien se dirigeant cette fois vers la grande ville de Voronezh.

«Une installation fournissant de l’electricité a été damaged au cours de cette frappe, un village est privé d’electricité», a dit le gouverneur Alexandre Bogomaz.

Moscou avait assured que ses frappes du Nouvel An avaient visé des installations de fabrication de drones.

See also  A "better leader" | Trump has called for the re-election of Hungarian Victor Orban

«En train de perdre»

Les Russes «sont en train de perdre. Les drones, les missiles et tout le reste ne les aideront pas. “Because we are together”, President Volodymyr Zelensky reacted on Sunday evening.

«Et ils n’enlèveront pas une seule année à l’Ukraine, ils ne nous retireront pas notre indépendance. Nous ne leur donnerons rien. Nous répondons à chaque frappe russe (…) sur toutes nos villes et nos communautés», at-il martelé.

Les autorités separatistes prorusses de l’est de l’Ukraine ont elles signalé des bombardements ukrainiens avant et après le Nouvel An qui ont fait au moins un mort et 15 blessés.

L’armée russe a par ailleurs declared on Sunday to continue its offensive in the region of Donetsk, in the east of Ukraine, where the main combats are currently concentrated.

L’état-major des forces ukrainiennes a, à cet égard, soirée dimanche soir que «l’ennemi (…) continuait de tenter des attaques dans le sector de Bakhmout», le point le plus chaud du front, où les deux camps subissent de lourdes pertes.

Les soldiers engagés dans cette bataille sont soumis à une «incroyable fatigue» morale et physique. Et dans cette guerre d’usure sans fin, certains finissent par se percevoir «comme de la viande, juste bons à être envoyé à la mort», a expliqué sur place à l’AFP Mark Kouptchenenko, un jeune aumônier militaire ukrainien qui va tous les jours sur le front.

Il n’y a pas ou très peu de rotations, «ils sont en permanence au combat», sous une pression enorme, soumis à des ordres que parfois ils ne comprênment plus, at-il encore dit.

See also  Macron arrives in Ukraine with guarantees of Poutine