January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Ukraine: des centaines de civilians executed au début de la war

Des centaines de civilians ont été executed summairement en Ukraine au cours des premiers mois de l’invasion du pays par les forces russe, ce qui constitue des «probables crimes de guerre», declarée judi le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme Volker Türk.

Cette commission d’enquête de l’ONU recorded 441 summary executions and murders in three regions of Ukraine between the beginning of the invasion of Ukraine by Russia on February 24 and April 6, Volker Türk said. en presentment un rapport devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU.

Les meurtres de 341 hommes, 72 femmes, 20 garçons et huit filles ont été documentés dans 102 villes et villages des régions de Kyïv, Tcherniguiv et Soumy pendant cette période, selon le rapport.

«Les vrais chiffres sont vraisemblamente plus élevé et nous travaillons afin de verifier 198 meurtres supplémentaires dans ces régiones», a precisée le Haut-Commissaire.

«Nous avons des indices forts selon lesques ces exécutions sommaires documentées pourauint constituer un crime de guerre : l’homicide volontaire», at-il fait valoir.

«Dans certains cas, les soldats russes ont exécution des civils dans des lieux de détention improvises», at-il dit.

“D’autres ont été tués sur-le-champ après un contrôle de sécurité, à l’entrée ou à l’intérieur de leurs maisons ou dans des courses, même alors que les victims levaient les hands et ne représentaient aucune menace”, a poursuivi le Haut-commissaire.

Les hommes et les garçons represent 88% du total des victims, «ce qui suggesteur qu’ils ont été ciblés en priority en raison de leur sexe».

See also  Texas | The Supreme Court seems to want to block the contraceptive abortion law

En outre, des véhicules blindés russes ont tiré sur des buildings, tuant des civilians à leur domicile.

Le Haut-commissariat continues de documenter les violations des droits des civilians en zone de conflit en dehors de la période etudie dans ce rapport, a précise le Haut-commissaire.

Des enquêteurs de l’ONU avaient accusé le 23 septembre Moscou d’avoir commis un «nombre considerable» de war crimes dans quatre régiones ukrainiennes dans les premières semaines suivant l’invasion russe.

Ils avaient en revanche jugé qu’il était trop tôt pour parler de crimes contre l’humanité, contrairement à ce qu’affirment des ONG et l’Ukraine.