January 29, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Un élu républicain admet son passé de «drag queen» après l’avoir longuement nié

The young élé républicain à la Chambre des représentants, George Santos, a enfin confirmé dimanche qu’il a performedé en drag queenmais à une seule occasion lors d’un festival au Brésil, après la publication dans les médias de preuves photographiques prises par d’anciennes connaissances de son passé.

• À lire aussi: Une semaine délirante au Congrès des États-Unis

• À lire aussi: George Santos, novice au Congrès américain déjà rattrapé par les mensonges

• À lire aussi: Un élu américain qui a gonflé son CV poursuivdi pour fraude au Brésil

Après avoir été talonné par les journalistes quant à son expérience de drag queen, Santos a dû céder devant ces preuves incriminantes; ce qui constitue un nouveau développement dans le scandale qui rongé le nouveau venu du Congrès américain du comté de Nassau, age de 34 ans.

Alors qu’il était de retour à New York during the week-end, il admis à une filiale locale d’ABC qu’il était bien l’interprète de drag Connue sous le nom de «Kitara Ravache» lors d’événements au Brésil.

Il a cependant précis ne s’être «déguisé qu’une seule fois» lors d’un festival, malgré de nombreuses et diverses images et vidéos de son costume de drag prevalent depuis dans les médias américains.

«J’étais jeune et je me suis amusé à un festival – attaquez-moi donc pour avoir une vie!», at-il láncé à la station ABC 7. Depuis, plusieurs vidéos sont apparues, suggestérant qu’il n’y avait pas eu qu’«une seule fois».

According to another artist dragEula Rochard, qui dit l’avoir connu au Brésil, George Santos aurait concouru pour le titre de «Miss Gay Rio de Janeiro», pour finalement perdre le concours en 2008.

See also  Le démocrate Hakeem Jeffries, premier homme noir chef d'un parti au Congrès

«Le concours de beauté est pour les garçons qui s’habillent comme des femmes. They are beautiful. Les garçons sont beaux. Et il a perdu parce qu’il était gros», at-elle expliqué au quotidien Insider.

According to Rochard, George Santos n’était pas une drag queen professionnelle, mais il se déguisait de temps en temps. D’ailleurs, elle a identité Santos dans une vidéo du défilé de la fierté de Niterói en 2005.

Il se serait vanté de la richesse de son père, mais sa mère était une femme de chambre. «C’était un grand rêveur», declared Rochard. «Il voulait devenir célèbre quoi qu’il arrive».

Pas le seul fait caché

Visibly, les performances de drag queen de George Santos ne sont que la pointe de l’iceberg de ses mensonges. En effet, l’Américain s’est fait connaître dans les dernières semaines pour avoir fabulé sur plusieurs détails determinants de sa vie passée et de son curriculum vitae.

Il a admis avoir prétendu à tort qu’il travaillait chez Citigroup et Goldman Sachs, et d’avoir obtenu des diplômes de deux collèges de New York. Il est aussi accusé d’avoir simulé l’ascendance juive supposée de ses grands-parents ainsi que des histoires sur eux échappant à l’Holocauste.

Il aussi affirmed que sa mère était morte dans l’écroulement d’une des tours du World Trade Center, ce qui s’est réveilled faux. En fait, la liste des mensonges de Santos semble s’allonger de jour en jour alors que de plus en plus de journalistes fouillent dans les antécédents du républicain.

De nombreux membres du Congrès des deux partis ont demandé sa demission, affirmant que les électeurs ne connaisant pas l’homme qu’ils ont soutenu, compte tenu de ses nombreux mensonges sur son passé. Nevertheless, il est resté catégorique sur le fait qu’il ne demissionnerait pas, même si ses déclarations financières pouvoir éventimento lui valoir des ennuis avec les forces de l’ordre.

See also  OTAN: Erdogan appeals Suède à «m metre fin à son soutien ux aux organizations terroristes

Ledit républicain de New York a adopté des positions ultra-conservatrices considéraires comme anti-LGBTQ, même s’il se dit homosexuel. Le personnel de Santos n’a pas commenté la situation.