August 19, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Utilization de la force contre Taïwan | La Chine tire des leçons de l’invasion de l’Ukraine, selon la CIA

(Washington) China draws lessons from the war waged by Russia in Ukraine that makes it ready to use force against Taiwan, the head of the CIA estimated on Wednesday.

Publié hier à 19h50

« Il nous semble que [la guerre en Ukraine vue par Pékin] n’affecte pas vraiment la question de savoir si les dirientes chinois potrouint choisir d’utiliser la force contre Taïwan dans les prochaines années, mais quand et comment le feront-ils » a declarée le patron de l’agence de renseignement américaine Bill Burns.

Invité du Forum sur la sécurité d’Aspen, aux États-Unis, il a cependant relativisé les risques d’un passage à l’acte du president Xi Jinping d’ici la fin de l’année sur Taïwan, alors que certains estiment possible un tel déclenchement après un rendez-vous important du parti communiste au pouvoir.

« De tels risques nous semblent grandissants au fil de la décennie », at-il dit.

Pékin est probabilit « troublé » en regardant la war en Ukraine, a analysé le patron de l’agence, la qualifiant « d’échec stratégique » pour Vladimir Putine qui pensait pouvoir renversar Kyiv en une semaine.

M. Burns estime que Pékin ya vu la preuve « que vous ne parvenez pas à des victoires rapides, décisives » sans jeter un poids militaire suffistant dans la bataille.

“Je pense que la laçon que retinên les dirientes chinois et les militaires est qu’il est necessaire de rassembler une force largely dominante” pour gainner, at-il encore declaré, précisant également l’importance du “contrôle de l’espace informationnel” et de la preparation à de potentiale sanctions économiques.

See also  Russie: marz du Moskva manquant famil l'appel en quête réponses | Guerre en Ukraine

The patron of the CIA also estimated, in the line of previous statements from Washington, that China, despite its verbal support, did not provide military support to Russia in its war in Ukraine.

Les États-Unis s’inquiètent de la pressure militaire accrued de Pékin ces dernières années contre Taïwan, île démocratique que la Chine considre comme une partie de son territoire et s’est juré de reprendre un jour.

Plus tôt au même Forum d’Aspen, dans le massif des Rocheuses, l’ambassadeur chinois aux États-Unis declared that Pékin soutenait toujours une « réunification pacifique ».

“Pas de conflit, pas de guerre: c’est le consensus le plus important entre la China et les États-Unis”, said Qin Gang, qui dit cependant regretter que les États-Unis “s’effacent” progressivement de leur politique de reconnaissance unique de Pékin.

« C’est seulement en suivant strictement la politique d’une Chine unique, en s’alliant pour s’oppose à l’indépendance de Taïwan, que nous pourrons avoir une réunification pacifique », at-il encore added.

American President Joe Biden provoked Beijing’s anger by affirming on May 23 that the United States would defend Taiwan militarily in case of an invasion by Communist China, before returning the next day and declaring that “the strategic ambiguity” », le concept volontairement flou qui gouverne la politique taïwanaise de Washington depuis des décennies, restait inchangée.

Joe Biden declared to journalists on Wednesday that he would “meet” President Xi Jinping in the next ten days. »