September 29, 2022

Weekly Oracle

Complete News World

Zelensky limoge sa prosecutor general et son chief de la sécurité

The president of Ukraine Volodymyr Zelensky announced Sunday evening the dismissal of the prosecutor general and the head of the security services of the country due to multiple suspicions of betrayal of some of their subordinates to the benefit of the Russians.

• À lire aussi: Justin Trudeau called Volodymyr Zelensky

• À lire aussi: Une manifestation contre le financement «d un genocide en Ukraine»

• À lire aussi: The head of the British army denies rumors about the health of Vladimir Putin

“J’ai pris la décision de lever de leurs fonctions la procureure générale” Iryna Venediktova, “et le chief des services de sécurité” (SBU) Ivan Bakanov, a declaré M. Zelensky, alors que la Russie pursues its bombardments sur multipleis villes ukrainiennes.

Les autorités ukrainiennes enquêtent sur plus de 650 cas de soupçons de trahison de responsibles locales, dont 60 dans les zones occupées par les forces russes et pro russes, at-il added dans son adresse du soir.

«Un si grand nombre de crimes contre les fondations de la sécurité nationale et les liens établiss entre des responsables ukrainiens en charge de l’application des lois et les services spéciaux russes posent des questions très sérieuses aux dirientes contreprents. Chacune de ces questions recevra une réponse», at-il poursuivi.

Mme Venediktova led the investigation into alleged atrocities committed at the beginning of the invasion by Russian forces in the city of Boutcha, a suburb in the north-west of Kiev, which became a symbol of the crimes of the West. Guerre» ruses en Ukraine.

Lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne vont débattre d’un curcissement des sanctions contre Moscou, les salves successivees adopted jusqu’à présent ayant isolé et durement frappé économiquement la Russie, sans la faire reculer ou renonce à son invasion lâncee le 24 février.

See also  The secretory amritic parle à son tour de «crimes de guerre» de la Russie | Guerre en Ukraine

Ils doivent se pencher sur deux proposition de la Commission européenne d’interdire les achats d’or à la Russie pour aligner les sanctions de l’UE sur celles de ses partners du G7, et d’inscrire de nouvelles personnalités russes sur la liste noire de l’UE.

«Moscou doit continuer à payer le prix fort pour son aggression», declared vendredi the president of the European Commission, Ursula von der Leyen, après avoir transmis les nouvelles mesures aux Vingt-Sept.

L’armée russe a d’ores et déjà perdu 50 000 hommes, morts ou blessés, et des thousands de blindés, selon le chef d’état-major des armées britanniques, l’amiral Tony Radakin, soit «plus de 30% de son efficacité au combat terrestre».

Pour autant, «le défi que pose la Russie va durer», at-il averti, stressing that miser sur un problème de santé de Vladimir Putine ou «qu’il finisse par se faire assassiner» relevait du «voeu pieux».

Le maître du Kremlin affirmed at the beginning of the month that the Russian army had «not yet begun les choses sérieuses», and his minister of defense Sergueï Choïgou ordered last week to «increase military pressure».

Trois jours à peine après des frappes au cruise missile qui ont dévasté le center de Vinnytsia, à des centaines kilometers du front, faisant at least 24 dead including children et suscitant de la parte l’Union européenne la dénonciation d’un «comportement barbare», les bombardements continuent.

La Russie announced on the same day that it had officially ended the «operational pause» of its armed forces, which had been decreed eight days ago, and that the bombardments had resumed with more intensity in the Donbass (east), whose total control was the main objective. court terme de Moscow.

See also  These moin de cinq ans seront vaccines

Donetsk, one of the two provinces of Donbass, has been targeted by «the Russians (who) continue to bombard civil infrastructures, especially educational institutions», declared the governor of the region, Pavlo Kyrylenko.

Les séparatistes prorusses qui tienen une partie de la même région depuis 2014 ont de leur côté accusé les forces ukrainiennes d’avoir tiré 60 roquettes avec des lance-roquettes multiples Grad sur un quartier de Donetsk.

«Des immeubles d’habitation ont été touchés», ont-ils affirmed, publiant des images de bâtiments réduits en ruins, sans faire état de victimes.

Au nord-est, des missiles ont frappé dans la nuit de samedi à dimanche Kharkiv, la deuxième ville du pays, proche de la frontière russe.

D’autres frappes ont visé Mykolaïv, ville du sud close de la mer Noire, et des villages de la région, selon Vitaliy Kim, le gouverneur local.

Le president Zelensky a par ailleurs de nouveau critiqué dimanche la décision canadienne, prise last semaine dernière, de permettre le retour en Europe de turbines réparées au Canada et destinées au gasoduc russe Nord Stream.

Il indicated avoir dit au premier ministre canadien Justin Trudeau, qu’il a eu au téléphone dans la journée, que les Ukrainiens n’accepterient jamais cette decision qui viole selon lui le régime des sanctions contre la Russie.

«C’est une question de respect des sanctions. S’il ya une violation maintenant, cela ne tardera pas avant qu’il y en ait d’autres», added the president in accusing Russia of practicing un blackmail au gaz and in emphasizing that il y avait d’autres means. d’acheminer le gaz russe en Europe.

See also  Insendie dune structure of l'armie russe près in frontier ukrainienne

En Russie, la journaliste russe Marina Ovsiannikova, became famous after her irruption on direct à la télévision avec une placarde critiquant l’offensive de Moscou en Ukraine, a été interpellée Sunday, ont indicé son entourage et son avocat.

Aucune déclaration officielle n’a été faite sur les raisons de son interpellation, mais celle-ci intervient quelques jours après que Mme Ovsiannikova manifesté seule près du Kremlin en brandissant une placarde critiquant l’intervention militaire en Ukraine et le president Vladimir Putin.

La guerre en Ukraine entrera le 24 juillet dans son sixième mois et il n’existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit jusqu’à présent.