January 30, 2023

Weekly Oracle

Complete News World

Zelensky’s visit to Washington: no “willingness to listen to Russia”

The Kremlin denounced on Thursday an absence of «willingness to listen to Russia» after the visit of the Ukrainian president Volodymyr Zelensky to the United States, where he received new promises of aid, proof that Washington is making a « Guerre indirecte» en Ukraine.

• À lire aussi: Zelensky offered the American Congress a Ukrainian flag

• À lire aussi: «L’Ukraine ne se rendra jamais» assured Zelensky sous les acclamations du Congrès américain

Lors de ce voyage, son premier à l’étranger depuis le début de l’offensive russe en février, M. Zelensky a été reçu en héros à Washington, s’entretenant avec son counterpart Joe Biden et prononçant un discourse sous les plaudissements des parlementaires americans.

Le chef d’État ukrainien has engaged the promise of a massive support envelope of près de 45 milliards de dollars et de nouvelles livraisons d’armes avec, pour la première fois, the supply of the anti-air defense system Patriot.

«Jusqu’à présent, nous pouvos constater avec regret que neither le president (Americain Joe) Biden nor le president Zelensky n’ont dit quoi que ce soit qui puisse être perçu comme une volonté potentiale d’écouteur les preoccupations de la Russie», Dmitri Peskov, the spokesman for the Russian presidency, responded on Thursday.

According to M. Peskov, il n’y a pas eu lors de cette visite «de véritable appeals à la paix» ou de «mises en garde» américaines à M. Zelensky contre «la pursuit du bombardement des immeubles résidential dans les zones peuplées du Donbass», région de l’est de l’Ukraine en partie contrôlée par des separatistes pro-russes et régulement visée par les forces ukrainiennes.

See also  Omigron variant: Ottawa blocks entry for travelers from 7 African countries | Corona virus

«Cela montre que les États-Unis poursuivient leur ligne de guerre de facto et indirecte avec la Russie, jusqu’au dernier Ukrainien», added the Kremlin spokesman.

Mercredi, le jour de la visite de Volodymyr Zelensky aux États-Unis, le Kremlin a mis en garde contre de nouvelles livraisons d’armes américaines à l’Ukraine, qui nauront pour effet que d”aggraver» le conflict.

M. Zelensky avait lui affirmed that l’aide occidentale à son country, qui est become un élément crucial du conflit, était un «investissement dans la sécurité mondiale et la démocratie», et «pas de la charité».

Reinforcement of the army

La Russie a subi ces derniers mois d’importantes revers sur le terrain: ses troupes ont été chassées de la région de Kharkiv, dans le nord-est, et de la ville de Kherson, dans le sud.

En reaction, Moscou opted à partir d’octobre pour une tactic de bombardements massifs des infrastructures ukrainiennes, deprivant des millions de personnes d’électricité, d’eau et de chauffage en plein winter.

Ces coupures ont notably touché la capitale, Kyïv, où la situation énergétique restait «difficile» jeudi, selon le chef de l’administration militaire de la ville, Serguiï Popko.

Le système Patriot fourni par les États-Unis doit justement reinforcement «de manière significat» la défense ukrainienne face aux frappes russe, selon M. Zelensky.

In fixing the priorities of his army for 2023, Vladimir Putin promised him to continue to strengthen the military capabilities of Russia, including nuclear.

Il a ainsi announce l’entrée en service «début janvier» des nouveaux hypersoniques missiles russe de croisier Zircon et envisage d’augmenter les effectifs de l’armée russe à 1,5 million de soldiers.

See also  Finn l'atat durgence sanitaire: des pouvoirs prolonges jusquà la finn l'annie

Son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a dans le même temps assured que les troupes russes combattaient «les forces combinées de l’Occident» et révélé que Moscou entendait install des bases de soutien à sa flotte à Mariupol et Berdiansk, deux villes occupé du sud de l’Ukraine.

M. Choïgou s’est d’ailleurs rendu pour une inspection sur les positions russes en Ukraine, a indicé son ministère jeudi sans précis le place ou la date de cette visite. Il s’était déjà rendu dans la zone de l’opération quelques jours aupuravant, signe d’une volonté d’un contrôle plus étroit de Moscou sur ses troupes sur place.

Sur le terrain, les combats et les bombardements se porsuivaient jeudi avec atu moins un mort et 14 blessés dans tout le pays au cours de la journée écoulée, selon la presidencia ukrainienne.

Côté russe, l’ex-patron de l’agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, a été wounded dans une frappe ukrainienne sur un hôtel de Donetsk, fief des separatistes prorussses dans l’est de l’Ukraine et doit se faire opérer.

According to Moscou, cette frappe, qui a aussi tué et blessé plusieurs autres personnes, a «probably» été menée à l’aide d’un canon français Caesar, dont plusieurs exemplaires ont été livré à Kyïv par Paris.

Le seul porte-avions russe, l’Amiral Kouznetsov, actuellement en réparation dans le Grand Nord, a lui été victime d’un incendie qui n’a pas fait de victimes, ont rapporté les agences de presse russe.